BEPC 2021 : « aucune fraude ne sera tolérée à Guéckédou », prévient le préfet

Fatoumata Dembadouno, candidate au BEPC à Guékédou

A l’image de leurs collègues des autres villes du pays, les candidats au BEPC de la préfecture de Guéckédou ont entamé hier, lundi 26 juillet 2021, les épreuves du brevet d’études du premier cycle (BEPC). 

C’est le préfet, Tamba Nestor Tonguino, qui a procédé au lancement officiel de cet examen national, au lycée-collège Bambo, dans la commune urbaine. Il a mis l’occasion à profit pour prodiguer des conseils aux candidats, tout en leur mettant en garde contre toute tentative de fraude, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Guéckédou.

Tamba Nestor Tonguino, préfet de Guékédou

Avant de lancer la première épreuve (Rédaction), le préfet de Guéckédou a tenu d’abord à rassurer les candidats, à qui il a demandé de garder la sérénité. Tamba Nestor Tonguino les a ensuite appelé au sérieux et à éviter tout acte compromettant. « Ne venez pas avec des téléphones ni avec des documents. Car aucune fraude ne sera tolérée », a prévenu l’autorité préfectorale.

Maxime Kolié, DPE de Guékédou

Abondant dans le même sens, le directeur préfectoral de l’éducation a demandé aux surveillants « de respecter la déontologie du métier. Quant aux élèves, je leur dis d’avoir confiance en soi, le reste Dieu les aidera. Aux parents d’élèves, je demande d’éviter le laxisme et d’éviter d’aller vers les gens pour leur dire faites ceci et cela. Mieux vaut être encore rigoureux dans l’éducation des enfants si nous voulons un avenir radieux pour nos enfants », a dit Maxime Kolié, DPE de Guéckédou.

Cette année, la préfecture de Guéckédou compte 3.557 candidats dont 1.187 filles inscrits pour le brevet d’études du premier cycle. Ces candidats sont répartis dans 12 centres d’examen. 

De Guéckédou, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS