Le préfet Saa Yola Tolno aux candidats du CEE à N’zérékoré : « comptez exclusivement sur vous-mêmes »

Comme annoncé précédemment, le dernier virage des examens nationaux de cette année en Guinée a été entamé ce samedi, 31 juillet 2021, avec le lancement du Certificat d’Etudes Elémentaires (CEE). Dans la préfecture de N’zérékoré, 11904 candidats dont 5025 filles affrontent les épreuves de cet examen qui ouvre la porte du Collège. Ces candidats sont répartis dans 38 centres (dont 16 en zone urbaine) et ils composent sous l’œil vigilant de 804 surveillants, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Dans cette capitale de la région forestière, c’est le préfet Saa Yola Tolno qui a donné le coup d’envoi de la première au ‘’Centre Dramé Oumar’’. Et, devant les élèves de la salle 11 où il a ouvert l’enveloppe, l’autorité préfectorale de N’zérékoré s’est improvisé en conseiller pour les candidats.

Saa Yola Tolno, préfet de N’zérékoré

« L’examen de passage en 7ème année n’est pas une chose extraordinaire. C’est comme si vous faisiez les compositions. Le seul message qu’on peut  vous dire ici c’est d’être sérieux,  de compter exclusivement sur vous-mêmes, de ne pas copier, de ne pas utiliser de téléphones, d’être confiant en vous-mêmes, mais de ne surtout pas se sentir  traumatiser. Il faut être serein. Vous serez surveiller, mais la surveillance ne doit pas vous bouleverser. Vous devez vous concentrer pour réussir pleinement. Travaillez correctement, sérieusement, en respectant le comportement moral. Il vaut mieux échouer dignement que de gagner malhonnêtement. Nous voulons que vous tous soyez admis. Donc, nous vous souhaitons bonne chance », a dit Saa Yola Tolno.

De son côté, le directeur préfectoral de l’éducation de Nzérékoré, Moussagbè  Diakité, a rappelé les consignes qui régissent cette année les examens en Guinée.

Moussagbè Diakité, DPE de N’zérékoré

« Cette année, pour la première fois, nous utilisons les détecteurs de téléphones ; et, conformément aux règlements généraux qui régissent l’organisation des examens en République de Guinée, il n’y a pas de téléphones portables dans les salles d’examens, il   n’y a pas de documents  étrangers dans les salles de classe. Il n’y a pas d’encombrement, ni d’envahissement dans les centres d’examens », a indiqué Moussagbè  Diakité.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS