Barrages routiers : les autorités menacent les agents qui rançonnent les voyageurs

Dans un communiqué conjoint, les ministres de la Défense nationale et de la sécurité ont dénoncé la persistance des barrages illégaux en Guinée, malgré la décision contraire du Gouvernement. Les ministres Mohamed Diané et Damantang Albert Camara ont rappelé que de tout le territoire national, seuls les barrages de Bawa (sur la route nationale Dubréka-Boffa), Bangouyah (sur la route nationale Coyah-Kindia), KM66 (sur la route nationale Coyah-Forécariah) sont légaux. À ces trois barrages, s’ajoutent les 4 points de contrôle stratégiques : sur les 4 ponts de Tanéné (Dubréka), sur le pont de Kaka (Coyah), les entrées et sorties de la commune urbaine de Kindia et les barrages frontaliers. Tout autre barrage est donc illégal, indiquent les deux ministres. 

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, cet important communiqué conjoint :

Communiqué conjoint des ministres de la Défense et de la sécurité

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS