Entamée il y a une semaine, la ziara organisée à la grande mosquée de Bambéto, dans la commune de Ratoma, a pris fin hier, vendredi 28 juin 2019. Cette cérémonie religieuse a regroupé des fidèles musulmans, membres de la confrérie Tidjaniste, venus de plusieurs préfectures de la Guinée. Elle a été l’occasion pour les participants de lire le Coran, d’invoquer les noms du créateur et du Prophète de l’Islam et d’inviter les guinéens à la fraternité, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La mosquée de Bambéto a refoulé du monde dans la soirée de ce vendredi. Cette Zihara, qui a connu la présence des plus grands érudits du pays, notamment venus du Fouta, a commencé par la lecture du saint Coran, suivie d’invocations et de cantiques religieux.

Elhadj Mamadou Saidou Diallo, imam râtib de la mosquée de Bambéto,
Elhadj Mamadou Saidou Diallo

Dans son intervention, Elhadj Mamadou Saidou Diallo, imam râtib de la mosquée de Bambéto, a dit toute sa joie de voir réuni tous ces érudits venus de divers horizons de la Guinée. « Nous sommes réunis ici pour clôturer la Zihara, la tournée que les khalifes du Fouta Djallon ont envoyé pour conférer avec leurs frères ici à Conakry. Cette tournée a commencé le mardi, 19 juin dernier. Nous sommes parvenus à sillonner 7 mosquées de Conakry. Et aujourd’hui, il a été décidé de clôturer cette cérémonie ici, puisque ça a commencé ici, à Bambéto. Et aujourd’hui, nous sommes très heureux de compter parmi nous ces érudits, ces grands chefs religieux venus de partout, du Fouta et d’ailleurs pour la clôture de cette Zihara ».

Par ailleurs, Elhadj Mamadou Saidou Diallo a magnifié ses coreligionnaires qui ont renforcé leur foi à travers cette Zihara avant d’appeler les guinéens à la fraternité. « Cette forte mobilisation à cette mosquée prouve que la vérité, c’est l’Islam. C’est seulement l’Islam qui peut réunir tous ces sages, tous ces érudits, toutes ces heures, en un seul endroit, sans que personne ne s’en plaigne. La richesse, on en veut ; mais, la richesse ne peut réussir ce que l’Islam a pu faire aujourd’hui. J’exhorte tous les fidèles musulmans à renforcer leur foi en Islam, à s’aimer les uns les autres. Tous les guinéens que nous sommes, nous sommes des frères et sœurs, nous devons nous aimer, chacun doit être honnête à l’égard de son prochain », a-t-il exhorté.

Elhadj Mouhamadou Badrou Bah, imam râtib de la grande mosquée de Labé et inspecteur de la ligue islamique régionale,
Elhadj Mouhamadou Badrou Bah

De son côté, Elhadj Mouhamadou Badrou Bah, imam râtib de la grande mosquée de Labé et inspecteur de la ligue islamique régionale, a salué la mobilisation des fidèles musulmans à l’occasion de cette cérémonie. Selon lui, cette Zihara est une pratique initiée par nos aïeux et mérite d’être pérennisée. « Les musulmans que nous sommes, nous devons perpétuer cette pratique que nous avons reçue de nos parents. Les musulmans que nous sommes, nous devons nous rencontrer très souvent pour prêcher le pardon, l’amour et l’entente entre frères et sœurs guinéens. Nous devons continuer sur cette voie de Cheick Amadou Tidiane. Quelle est cette pratique ? C’est l’amour entre les uns et les autres. Il est important que chaque musulman prenne les nouvelles de son frère en Islam, qu’ils se retrouvent très souvent et lire le Coran et prier pour la paix, l’entente et le développement du pays. Nous sommes aujourd’hui à Conakry, comme nous qui venons de Labé, il y a aussi des gens qui viennent de Kankan, il y a des gens de la Forêt parmi nous. Donc, nous saluons toujours de telles initiatives », a dit le chef religieux.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin