Un incendie s’est produit dans la nuit du lundi au mardi 26 novembre 2019, au bureau du conseil de quartier Belle Vue Ecole, dans la commune de Dixinn. Le bilan provisoire fait état de deux kits d’enrôlement des électeurs endommagés, ainsi que fauteuils, plusieurs autres effets du bureau consumés par les flammes, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Diao Diallo, chef du quartier Belle Vue

Selon nos informations, cet incendie aurait été causé par un court circuit. Interrogé sur les faits, le chef de quartier, Diao Diallo a expliqué que des pertes en biens matériels sont à déplorer. « L’incendie s’est produit aux environs de 3 heures du matin. Les jeunes qui passent la nuit à côté d’ici sont allés me réveiller pour me dire qu’il y a une fumée qui se dégage à partir du bureau. Après, on est venu, on a défoncé la porte, on a trouvé effectivement qu’il a du feu à l’intérieur. Presque tous les objets qui étaient là avaient déjà pris feu. Nous avons pris des dispositions, des gens avaient déjà puisé de l’eau et nous avons éteint le feu. Nous avons sorti tout ce qu’on a pu sortir. On avait 4 kits d’enrôlement que la CENI avait envoyé pour l’enregistrement des électeurs. Malheureusement, deux sont partis en fumée. Nous ne savons pas pour le moment si les deux autres ont été touchés mais apparemment, il n’y a rien. Ceux qui ont été touchés, il reste à savoir si les données peuvent être récupérées ou non. C’est les techniciens qui pourront répondre à cette question. En plus de ça, le climatiseur est parti, la télévision est partie, une partie du salon aussi. Donc, les dégâts sont importants », a déploré Diao Diallo.

A la question de savoir quelle est l’origine du feu, le chef de quartier pense à un court circuit. « Je vous dis tout de suite que c’est un court-circuit, parce qu’avant aujourd’hui, ça se déclenchait toujours ici et on achète des fils, on remplace et on arrange très bien. Mais vous savez, avec la variation de la tension, ce n’est pas facile de gérer ça. Donc, Dieu a voulu que ça se passe au moment où personne n’est là. Donc, je n’accuse personne. Au moment où je vous parle, les services de sécurité sont informés pour des fins d’enquête puisqu’il ne faut rien minimiser. Ce que nous demandons, que l’État nous aide à ce que la CENI aide à remplacer les kits qui sont endommagés pour que les opérations d’enrôlement puissent continuer, que tous les citoyens puisent être enrôlés. C’est mon souci le plus grand aujourd’hui », a-t-il laissé entendre.

Mohamed Soumah, président la CECI de Dixinn

Parlant des préjudices que cet incendie pourrait avoir sur le déroulement des opérations d’enrôlement des électeurs, le président de la Commission Électorale Communale Indépendante (CECI) de Dixinn rassure. « Depuis 6 heures du matin, nous sommes là. Le chef de quartier m’a informé, immédiatement je suis me rendu sur les lieux, pour faire mes propres constat. Maintenant, par rapport au processus, tout va tourner à merveille. Ça, je vous le promets. Les données qui sont dans les machines, on ne va pas du tout les perdre. Il est question maintenant d’informer la population de ce qui s’est passé afin que les citoyens viennent et qu’on reprenne l’enrôlement. Quand je dis reprendre, ce n’est pas dans l’intégralité, mais les kits qui sont endommagés. Pour le moment, l’information est déjà remontée à qui de droit », a indiqué Mohamed Soumah.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225 / 666919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin