En détention depuis sept ans à la Haye (au Pays-Bas), l’ancien président ivoirien et son ancien ministre et codétenu, Charles Blé Goudé étaient accusés de meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains. Mais, les deux ont été acquittés par le Cour Pénale Internationale, a appris Guineematin.com ce mardi, 15 janvier 2019.

Âgé de 73 ans, Laurent Gbagbo était jugé pour des crimes commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Il était opposé à l’ancien opposant ivoirien, Alassane Ouattara, qui avait bénéficié du soutien de la France pour « occuper » la présidence de la République et qui a décidé d’extrader son prédécesseur à la Cour Pénale Internationale. Cette crise a fait plus de 3 000 morts en Côte d’Ivoire. Mais, le procureur de la CPI n’a pas pu produire des preuves de culpabilité des deux accusés (Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé).

Aujourd’hui, les camps de Ouattara et de Gbagbo se retrouvent « libres » et aucun coupable n’est trouvé sans doute à cause de la politisation à outrance de cette affaire, souvent donnée comme exemple d’une justice des vainqueurs. 

Reste à savoir ce que feront Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Cie après le retour de l’ancien président et de l’ancien chef du mouvement des Jeunes patriotes à Abidjan. C’est dire que comme la Guinée voisine, 2020 promet des surprises en Côte d’Ivoire… 

A suivre sur Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin