Les réactions courroucées se multiplient suite au passage de l’honorable Amadou Damaro Camara dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace, avant-hier jeudi, 04 avril 2019. Après la sortie des magistrats qui ont dénoncé des propos « séditieux » et « très graves » de la part du chef de la majorité présidentielle au Parlement, c’est au tour des responsables du RPG Arc-en-ciel à Banankoro de se faire entendre. Et ces derniers n’ont pas fait de cadeau à Amadou Damaro Camara, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

A l’origine de la colère de ces cadres du parti au pouvoir, les propos du député Damaro Camara, les accusant d’être derrière des « arrestations arbitraires » enregistrées à Banankoro après l’attaque des installations de Guiter S.A dans la sous-préfecture. Parmi les personnes interpellées suite à ces dégâts, figurent le Sotikèmo de Banankoro et Sékouba Cissé alias « Armée », qui dirige une faction du RPG Arc-en-ciel opposée au comité directeur du parti au pouvoir dans la localité.

Les membres de ce comité directeur dénoncent une calomnie de la part du président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel à l’Assemblée nationale, et promettent de régler les comptes de l’honorable Amadou Damaro Camara. Ils l’ont dit au cours d’une réunion tenue hier, vendredi 05 avril 2019, à Banankoro.

« Nous allons démanteler le réseau de Damaro ici, et le président saura ce que Damaro est en train de mener dans la sous-préfecture. Moi, je ne voulais pas parler de lui et de ses jeux ambigus aux côtés du président. Il estime qu’il est le député de la préfecture de Kérouané, donc tout problème de Kérouané, il doit s’en mêler et jouer un rôle.On a été frappé ici par les jeunes et expropriés de nos véhicules et motos il y a un an 3 mois, qu’est-ce Damaro a fait ?

La sortie de Damaro nous a montrés que c’est lui qui est derrière toute la déstabilisation ici. La preuve, une mission de la présidence est venue ici il y a plus d’un mois pour installer les bureaux des sections et sous-sections mais malheureusement, cette équipe reste bloquée à Kérouané par des inconnus. Et la main noire qui est derrière ça, c’est celle de Damaro », a déclaré Elhadj Djomba Mory Traoré, secrétaire général de la section RPG Arc-en-ciel de Banankoro.

Abondant dans le même sens, Balla Moussa Dioubaté, le président du bureau des cadres, a tiré à boulets rouges sur le Damaro Camara, l’accusant de manigances douteuses. « Nous allons montrer la vraie face de Damaro au monde entier. L’ambition de Damaro, c’est de déstabiliser le RPG Arc-en-ciel ici.
La preuve, lors de sa dernière tournée il y a juste quelques mois, il est venu dire ici que le président est trop vieux maintenant, qu’il faut faire confiance aux fils du territoire au détriment du président, j’ai tous les audio de Damaro avec moi ici dans mon ordinateur.

Pire, il avait distribué des motos aux jeunes de Gbenko, Banankoro et Sibiribaro. Tenez-vous bien ! Ce n’est pas les jeunes du parti mais son clan, et il y avait même des T-Shirt de Damaro ici. Comme nous n’avons pas accepté, c’est pourquoi il nous calomnie. Nous Devons nous mobiliser contre cette calomnie de Damaro à notre endroit en disant que nous sommes derrière les affaires judiciaires », a-t-il dit.

Ces cadres décident d’envoyer un message au président de la République au sujet de l’honorable Damaro Camara.

Moussa Oulén Traoré pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com