Agriculture : 17, 510 millions $ pour développer la chaîne de valeurs du riz en Guinée (Document)

28 avril 2019 à 11 11 35 04354

Le mercredi 24 avril 2019, l’Assemblée nationale guinéenne, à l’unanimité des députés présents, a autorisé la ratification d’un accord signé entre le Guinée et la Banque Islamique de Développement (BID), et portant sur un montant de 17 millions 510 mille dollars. Ce montant servira à financer le développement de la chaîne de valeurs du riz dans les préfectures de Dinguiraye, Kouroussa, Siguiri, Dubréka, Boké, Boffa et Coyah.

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale, portant sur cet accord de financement.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité

ASSEMBLEE NATIONALE

N° 244 et 245

CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

 Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale,  le 08 avril  2019

RAPPORT

Fait Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de Coopération portant sur l’Accord de Financement de la Banque Islamique de Développement dans le cadre du programme de Développement de la Chaîne de Valeurs du Riz en Guinée.

Présenté par  Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre du programme de Développement de la Chaîne de Valeurs du Riz en Guinée, la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération et les cadres du Ministère de l’Agriculture se  sont réunis en commission et en inter commission les 11, 12 18 avril 2019 à l’effet d’étudier l’accord de financement signé le 16 janvier 2019, d’un montant de 17 510 000 dollars US entre la Banque Islamique de Développement et la République de Guinée.

Honorables députés,

Cet accord comprend :

·        un accord cadre appelé vente à tempérament pour 15 210 000 $ US dont 9 880 000 $ US sur les ressources ordinaires de la Banque et 5 320 000 $ US une subvention LLF (Lives and Livelihood Fund) 

·        un accord de mandat ;

·        un accord de prêt de 2 000 000 $ US sur les ressources du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement ;

·        un accord d’assistance technique pour une subvention de 215 000 Dinars Islamiques  soit 300 000 $ US.

Les conditionnalités de mise en œuvre se résument ainsi qu’il suit :

a.      Pour la vente à tempérament :

ü l’amortissement sur 15 ans 

ü la période préparatoire de 5 ans ;

ü le taux de référence mi- taux SWAP de US$ à 10 ans ;

ü la marge contractuelle de 60 points de base sur la durée du financement ;

ü la date de clôture du décaissement est le 31 décembre 2024.

b.     Pour l’accord de prêt :

ü l’amortissement sur 20 ans ;

ü la période de grâce 10 ans ;

ü les frais administratifs 138 772,60 USD et en aucun cas ne doit dépasser 0,75% du prêt calculé sur la base annuelle;

ü le respect des directives de passation de marchés de la BID pour toute acquisition de biens, de services et des travaux ;

ü l’approbation préalable de la BID pour toute attribution de contrats de plus de 150 000 DI (dinar islamique) et de tout marché de fourniture de services pour les consultants.

c.      Pour la subvention d’assistance technique :

ü la date limite de décaissement est le 16 juin 2022 ;

ü le fonds ne doit servir uniquement qu’à améliorer l’accès des agro-entreprises et des diverses activités génératrices de revenus au développement de la chaîne de valeur du riz dans les zones du projet.

Honorables Députés,

Les objectifs du projet à réaliser :

(i)                 2 650 ha de terres gérées en plaines agricoles et équipées d’un système de contrôle intégral de l’eau pour le riz et les légumes ;

(ii)         84 ha de basses terres aménagées, y compris irrigation, équipées de techniques de récupération de l’eau pour le riz,

(iii)       16 installations de stockage, des centres de collecte construits pour semences, engrais, riz et légumes,

(iv)       25 marchés communautaires, 4 usines de transformation de riz et poste de conditionnement de légumes et 40 aires de séchage construits, équipés et opérationnels, 180 km de pistes rurales construites.

Le projet sera mis en œuvre à Dinguiraye, Kouroussa, Siguiri, Dubréka, Boké, Boffa et Coyah wonkifong et le choix du site des rizeries prévues dans le cadre du projet est guidé par les facteurs et conditions suivantes :

·        l’accessibilité de la localité ;

·        l’analyse situationnelle du potentiel agricole   et du rendement  moyen à l’hectare ;

·        l’existence  d’une Organisation Paysanne Agricole Structurée et dynamique initiée  à la  problématique de la chaine de valeur du Riz ;

·        l’existence de service financier de proximité.

Honorables députés,

Considérant que le financement de ce projet pourrait contribuer à réduire l’importation élevée de riz (importations annuelles actuelles de 614 000 tonnes ce qui coûterait au pays 267 millions de dollars US de 30%) et à renforcer la croissance économique en améliorant la production, la transformation et la commercialisation et en renforçant la participation du secteur privé, la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération vous invite à bien vouloir autoriser sa ratification.

Je vous remercie

La commission 

Lire

Guinée : 40 millions $ pour construire et entretenir 800 km de routes

28 avril 2019 à 11 11 29 04294

Dans le cadre de son programme de partenariat pays, la Guinée a obtenu de l’association internationale pour le développement, un montant de 40 millions de dollars pour la construction et l’entretien de 800 kilomètres de pistes rurales. Le projet vise à faciliter la connectivité et la mobilité des populations rurales dans les préfectures de Boké (238,71 Km), Dubréka (55,67 Km), Coyah 120,84 Km), Dalaba (171,49 Km), Pita (99,83 Km) et de Labé (107,16 Km). L’Assemblée nationale a autorisé la ratification de l’accord de financement de ces travaux, lors de sa plénière du mercredi, 24 avril 2019.

Guineematin.com vous propose l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale, portant sur cet accord.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité                                                               

ASSEMBLEE NATIONALE

N°249

CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

 Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale,  le 08 avril 2019

SESSION DES LOIS 2019

 

RAPPORT

Fait

Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération portant sur l’accord de don de l’Association Internationale pour le Développement dans le cadre du projet de Mobilité et de connectivité Rurales (PMCR)

Présenté par  Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs,

Afin d’améliorer et de faciliter l’accès routier aux populations rurales et dans le Cadre du Partenariat pays  (CPF 2018 -2023),  le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu un don de 29.000.000 DTS soit 40.000.000 $ USde la Banque Mondiale par l’intermédiaire de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) pour le financement du Projet de Mobilité et de Connectivité Rurales (PMCR).

Les conditionnalités de mise à disposition

  • Le taux d’engagement 0,5%;
  • La signature d’un accord-cadre de coopération (MOU) entre le Ministère de l’Agriculture et le Ministère des Travaux Publics pour les routes qui seront réhabilitées et maintenues dans le cadre de ce projet ;
  • L’élaboration d’un Manuel de Procédures du Projet ;
  • Le recrutement du personnel fiduciaire du projet notamment le Responsable Administratif et Financier et le Spécialiste de la Passation des Marchés.

Honorables Députés

 Le projet a retenu   06 Préfectures comme zone d’intervention prioritaire et s’est fixé   comme objectif la réhabilitation d’environ 800 km de routes (Routes Préfectorales 140 Km) et  de pistes Rurales (660 Km) notamment :

  • Boké (238,71 Km) ;
  • Dubréka (55,67 Km);
  • Coyah (120,84 Km) ;
  • Dalaba (171,49 Km);
  • Pita (99,83 Km) ;
  • Labé (107,16 Km).

Ce financement concerne égalementle renforcement des capacités institutionnelles pour l’entretien et la sécurité routière,l’intervention d’urgencecontingente et  la Gestion du Projetselon le détail ci-après :

Composantes du projet

Coût du projet

Financement IDA

Fonds de contrepartie

Composante 1 : Travaux de réhabilitation des routes rurales

30,4

30,4

0

Sous-composante 1.1: Études préparatoires et techniques de réhabilitation des routes rurales

2,5

2,5

0

Sous-composante 1.2: Travaux de réhabilitation des routes rurales

25

25

0

Sous-composante 1.3: Petites installations communes

2,5

2,5

0

Sous-composante 1.4: Provision pour compensations liées aux réinstallations

0,4

0,4

 

Composante 2 : Renforcement des capacités institutionnelles en matière de maintenance et de sécurité routière

7,6

7,6

0

Sous-composante 2.1: Gestion des actifs routiers

2

2

0

Sous-composante 2.2: Entretien des routes rurales

4

4

0

Sous-composante 2.3: Sécurité routière

1,6

1,6

0

Composante 3 : Gestion de projet

2

2

 

Composante 4 : Intervention contingente d’urgence

0

0

0

TOTAL

40

40

 

Honorables Députés,

Le transport  des produits agricoles reposant principalement sur le réseau routier constitué de 43.000 km dont 29.000 km de pistes rurales selon  l’étude  d’actualisation du schéma directeur d’aménagement des pistes rurales en cours de finalisation,la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération vous convie à autoriser la ratification de cet accord de don dont la date de mise en vigueur est prévue le 23 juin 2019.

Je vous remercie.

La Commission

Lire

Interconnexion électrique avec le Mali : la Guinée obtient 284.74 millions $

28 avril 2019 à 11 11 23 04234

Dans le cadre du projet sous-régional d’interconnexion électrique, la Guinée a obtenu un montant de 284 millions 740 mille euros. C’est un financement de la Banque mondiale, de la BAD, du FAD, de la Banque d’investissement de la CEDEAO et de la Banque européenne d’investissement, pour réaliser la ligne d’interconnexion électrique de 225 KV entre la Guinée et le Mali. Cet accord de financement, composé de prêts et de dons, a été approuvé par l’Assemblée nationale à l’unanimité des députés présents à la plénière 24 avril 2019.

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale, portant sur cet accord.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité                                                                            

 ASSEMBLEE NATIONALE                                        

N°248 et 250

 CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale le 02 janvier 2019 

SESSION  DES LOIS 2019

 RAPPORT

Fait Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de Coopération portant contrats de financement entre les Banques européenne d’investissement et celle d’investissement et de développement de la CEDEAO et la République de Guinée dans le cadre du projet d’interconnexion électrique 225 KV Guinée Mali.

Présenté par  Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Mesdames et Messieurs,

Faudrait-il rappeler que le financement du projet d’interconnexion électrique 225 KV Guinée-Mali coûterait 430 000 000 d’euros dont 284.74 millions pour la partie Guinéenne conformément au tableau ci-après :

Sources

Montants en millions UC

En millions Euros

Instrument

Observation

BAD 

16.60

20.30

Prêt 

Ratifié

FAD

13.40

16.30

Don 

Ratifié

Banque Mondiale

26.10

32.2

Prêt

Ratifié

Banque Mondiale

26.10

32.2

Don

Ratifié

Banque d’investissement et de Développement  CEDEAO

29.47

35.92

Prêt

Objet de la ratification

Banque Européenne Investissement

89.32

130.00

Prêt et don

Objet de la ratification

Gouvernement Guinéen

09.16

11.164

BND

 

AFIF/Union Européenne

22.71

27.77

Don

Géré par la BAD et ratifié

Total

233.55

284,74

 

 

Il faut également signaler que le principal objectif du projet est :

ü d’établir l’interconnexion des réseaux électriques de la Guinée et du Mali ;

ü de renforcer les interconnexions des réseaux électriques en cours de construction dans la sous-région dans le cadre des projets CLSG, OMVS et OMVG ;

ü de favoriser le raccordement des ménages au réseau électrique dans les deux pays particulièrement pour toute la région Est de la Guinée, couvrant la Haute Guinée et la Guinée Forestière. En plus du raccordement des villes deBeyla, Kérouané, Kankan et Siguiri ; 121 autres localités villageoises de 1 000 habitants et plus seront aussi raccordées en Guinée, entre N’zérékouré et la frontière guinéo-malienne à Kourémalé, sur une bande de 20 km (soit 10km de part et d’autre du tracé de la ligne 225 KV).

La présente autorisation de ratification concerne :

  1. l’accord de prêt N° FI 86 715, N° Seraplis 2016-00638entre la Banque Européenne d’Investissement et la République de Guinée pour un montant de 130 000 000  Euros ;
  2. l’accord de prêt d’un montant de 37 650 000 $ US avec la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO ;

dont les spécifications sont précisées dans les contrats concernés en plusieurs articles et annexes (cfr contrats de base)

Les conditions du prêt sont les suivantes pour la BEI :

  • Un taux d’intérêtde 1,607% l’an après une période de grâce de 5 ans;
  • La maturité est de 25 ans en fonction des tranches de décaissement ;
  • Date de remboursement : 30 avril et 30 octobre de chaque année.

Et pour la BID/CEDEAO :

  • Un taux d’intérêt de 2,25% l’an;
  • Un délai de remboursement de 22 ans dont un différé de 5 ans
  • Une commission de dossier de 1%
  • Une commission d’engagement 0.5% l’an sur le solde non décaissé ;
  • Une commission d’engagement spécial de 0,15% du montant de la lettre de crédit par trimestre indivisible ;
  • La date de remboursement : 1eravril et 1er octobre de chaque année.

Honorables Députés,

Ces financements serviront à réaliser pour la BEI :

  • La section de ligne 225 KV   comprise entre les futurs postes électriques de Kankan et N’Nzérékoré
  • La construction du poste de transformation HT/MT deBeyla,
  • L’extension du poste de N’Nzérékoré
  • la mise en œuvre des plans de gestion des impacts environnementaux et sociaux du projet ;
  • l’appui à la mise en œuvre et à la supervision du projet.

Pour la BID/CEDEAO :

  • la fourniture et l’installation du tronçon de ligne 225 KV partant du poste de Siguiri au poste de Fomi d’une longueur de 135,5 Km

Honorables Députés,

Apres que notre parlement ait donné son autorisation de ratification des parts de financements de la Banque Africaine de Développement (BAD), du Fonds Africain de Développement (FAD) et de la Banque Mondiale et étant entendu que le gouvernement est déterminé à entreprendre toutes les réformes nécessaires pour assurer le redressement et la viabilité du secteur électrique, la Commission des Affaires Economiques et Financières du Plan et de la Coopération vous invite, à l’unanimité, àautoriserla ratification de ces accords de financement.

Je vous remercie

Lire

Boké-Boffa : la Guinée obtient 12 586 203 $ US pour aider les jeunes et les femmes

28 avril 2019 à 11 11 08 04084

Dans le cadre de son programme de lutte contre la pauvreté par l’appui des jeunes et des femmes, le gouvernement guinéen a obtenu de la Banque Africaine de Développement un montant de 12 millions 586 mille 203 dollars américains. Cette enveloppe servira au financement du projet d’Appui à la Transformation de l’Agriculture Guinéenne et de l’Entreprenariat Agricole des Jeunes (PATAGEAJ), a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Le vote autorisant la ratification de cet accord a eu lieu le 24 avril 2019 à l’Assemblée nationale. Voir ci-dessous l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale, portant sur cet accord.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité

ASSEMBLEE NATIONALE

N°246 et 247

CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale, le 08 avril 2019

SESSION DES LOIS 2019

RAPPORT

Fait Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération portant sur l’accord de prêt de la Banque Africaine de Développement (BAD) à la République de Guinée dans le cadre du projet d’Appui à la Transformation de l’Agriculture Guinéenne et de l’Entreprenariat Agricole des Jeunes (PATAGEAJ).

Présenté par Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs,

En vue de réaliser l’engagement du Président de la République de dédier ses mandats aux jeunes et aux femmes et dans le cadre du financement du Projet d’Appui à la Transformation de l’Agriculture Guinéenne et de l’Entreprenariat Agricole des Jeunes (PATAG EAJ) ; le gouvernement guinéen a obtenu de la Banque Africaine de Développement le 18 janvier 2019 un prêt de 4 630 000 UC soit 6 484 000 $ US et un don de 3 240 000 UC soit 4 536 000 $ US pour le développement des chaînes de valeurs agricoles et agro-industrielles intelligentes face au climat et pour la promotion de l’entreprenariat agricole des jeunes dans les préfectures de Boké et Boffa.

Le financement de ce projet de 8,987 millions d’UC soit 12 586 203 $ US se décompose en :

Emprunt : 4 630 000 UC

Don : 3 240 000 UC

Part de la Guinée : 898 000 UC

Bénéficiaires : 220 000 UC

Honorables Députés,

Le présent accord de prêt se décompose en huit (8) articles et 4 annexes et est accordé aux conditionnalités suivantes :

· Taux d’intérêt : 2% de la 11ème à la 20ème année et 4% par la suite ;

· Commission de service : 0,75% ;

· Commission d’engagement : 0,5% par an ;

· Moratoire : 10 ans ;

· Durée de remboursement : 30 ans ;

· Date de clôture du décaissement : 30 juin 2023 ;

· Date de remboursement :15 janvier et 15 juillet de chaque année.

Honorables Députés,

Le choix de la zone du projet qui couvre Boké et Boffa est en rapport avec plusieurs facteurs:

(i) l’existence de fortes potentialités en termes d’aménagements (rizicoles et maraîchers) ;

(ii) la proximité des zones de consommation (Boké ,Kamsar, Sangarédi, Fria Kindia, Boffa, Dubréka, Conakry ….) ;

(iii) les interventions de la Banque Africaine de Développement en cours et à venir (route Forécariah-Coyah, Route Boké- Québo et le futur agropole de Boké).

Les sites d’intervention retenus sur la base de cette analyse multicritères sont situés dans la Commune Urbaine de Boké, les Communes Rurales de Kollaboui, de Dabisset dans les Communes Rurales de Kolia et de Lisso.

Ce projet dont la durée est prévue pour cinq (5) ans (2019 à 2022 inclusivement) s’articule

autour de trois (3) composantes :

Tableau de description des composantes du Projet

Composantes

Description des composantes

Composante 1 :

Modernisation et développement des infrastructures agricoles

A1 Réhabilitation/développement des aménagements rizicoles et pistes de désenclavement: (i)237 ha de bas-fonds rizicoles (avec 25 ha de jardins sur puits) et 50 ha pour la production de semences de riz, (ii) 65.5 km de pistes de désenclavement; (iii) 32.7 kilomètres de haies vives et 10 ha par cordons pierreux.

A2. Réhabilitation/développement de périmètres maraîchers : (i) 15 ha de jardins maraîchers féminins (pompage solaire et Goutte à Goutte); (ii) 31 hectares de fermes modernes pour les jeunes entrepreneurs ;

A3. Réalisation de diverses infrastructures agricoles et sociales : (i) Construction du marché de Lisso et 2 étals; (ii) construction de 2 boutiques d’intrants et 6 magasins de stockage des produits ; et (iii) réalisation de 6 centres de transformation.

Composante 2 : Développement des chaines de valeur et de l’entreprenariat agricole des jeunes

B1 Appui à la production et à la productivité : (i) Appui à l’accès aux intrants : développement du pôle semencier de Koba; appui aux 10 groupements de jeunes semenciers ; mise en place de fonds revolving engrais et semences; Opérationnalisation des 2 boutiques d’intrants pour jeunes entrepreneurs; ; (ii) Appui à mécanisation agricole : mise en place de 4 centres de services au profit de Jeunes entrepreneurs, formation et appui à l’installation de 10 jeunes conducteurs et de 10 artisans réparateurs; (iii) Appui conseil et structuration des OP : diffusion de 15 TAAT ; encadrement de 900 producteurs et de 15 groupements, mise en place de 50 comités de gestion et de 4 PME de service d’entretien, de la maintenance ; sécurisation foncière et prévention de conflits sur 25 sites.

B2 Promotion de la transformation et de l’accès au marché: (i) Appui à la transformation des produits : Fourniture de 10 kits post-récolte e aux OP jeunes; Renforcement des capacités de 5 unions/GIE féminins (étuvage riz, arachide et fonio) et 40 groupements d’étuveuses ; Formation de 40 groupements et unions en gestion normes de qualité et de conditionnement; ; (ii)Promotion de l’accès au marché: (i) Organisation de ventes groupées et mise en relation producteurs et grossistes; promotion du label consommons guinéen/made in guinée; (iv) appui à la certification de produits agricoles et à la labellisation du riz étuvé ; (v) éducation et suivi nutritionnel des populations et communication pour le changement de comportement

B3 Développement de l’entreprenariat agricole : (i) Formation de 600 jeunes sur l’entrepreneuriat agricole; (ii) accompagnement et appui à leur installation de 50 jeunes porteurs de projets; (iii) Formation à la carte de 30 jeunes.

Composante 3 :

Gestion du Projet

(i) Coordination des activités du projet, (ii) gestion administrative, comptable et financière, (iii) acquisition des biens, travaux et services, (iv) communication & gestion du savoir, et (v) suivi-évaluation de l’exécution du projet.

Le PATAG EAJ accompagnera plus de5000 producteurs dont au moins 1000 jeunes et femmes, 100 groupements et 20 unions. Il touchera en tout une population de 39 252 bénéficiaires directs et 247 287 bénéficiaires indirects par les différentes activités du projet.

Les différentes catégories de dépenses éligibles devant être financées par les ressources du prêt et le montant alloué à chaque catégorie sont indiquées dans le tableau ci-après :

Tableau de coût du Prêt par catégories de dépenses

Catégorie

Coût en UC (Millions)

Devise

Monnaie locale

TOTAL

Travaux

2,052

1,031

3,083

Biens

0,548

0,155

0,702,

Services

0,138

0,330

0,468

Fonctionnement

Personnel

Non allouée

0,216

0,161

0,377

TOTAL

2,953

1,677

4,630

Honorables Députés,

Priorisant les jeunes et les femmes, ce financement ambitionne d’améliorer la contribution de l’agriculture au développement économique inclusif national en assurant la sécurité alimentaire et en améliorant la situation des ménages, en conséquencela commission des affaires économiques et financières, du plan et de coopération vous invite à autoriser à l’unanimité sa ratification tout en vous exhortant à accompagner sa mise en œuvre.

Je vous remercie.

La Commission

Lire

Agriculture : la Guinée obtient un financement pour appuyer 65 mille exploitants agricoles

28 avril 2019 à 10 10 57 04574

En vue d’augmenter les revenus de 65 000 exploitations agricoles familiales, renforcer leur résilience aux chocs extérieurs dont les changements climatiques et améliorer leur situation nutritionnelle ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux ; le gouvernement a obtenu un prêt auprès de la BADEA d’un montant de 15.000.000 de dollars, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Cet accord de prêt établi entre la Guinée et la Banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA), présenté en séance plénière du 24 avril 2019, a obtenu l’approbation de la totalité des députés pour sa ratification. Ce financement concernera 15 préfectures à travers le pays. Il s’agit de : Dalaba, Dabola, Dinguiraye, Gaoual, Kankan, Kérouané, Koundara, Koubia, Kouroussa, Lélouma, Mali, Mamou, Mandiana, Siguiri et Tougué.

Pour les détails, Guineematin.com, vous propose de lire l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité 

ASSEMBLEE NATIONALE                                                                             

N°243

CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale,  le 27 novembre 2018

SESSION DES LOIS 2019

RAPPORT

Fait Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération portant sur l’accord de la Banque Arabe pour le Développement en Afrique et la République de Guinée dans le cadre du projet pour l’Agriculture Familiale, Résilience et Marché en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM).

Présenté par  Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre du projet intitulé Agriculture Familiale, Résilience et Marché en Haute et Moyenne Guinée (Agri FARM)  financé conjointement par le Fonds International de Développement  Agricole (FIDA) pour 45.8 millions de dollar, l’OFID pour 15 millions dollars, le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA) pour 5 millions dollars et la République de Guinée pour un montant de 1 million dollars et dans le but d’accroitre les revenus de 65 000 exploitations agricoles familiales,  renforcer leur résilience aux chocs extérieurs dont les changements climatiques et améliorer leur situation nutritionnelle ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux ; le gouvernement a obtenu un prêt auprès de la BADEA d’un montant de 15.000.000$ US.

A rappeler que l’Assemblée Nationale  a déjà ratifié en octobre 2018 l’accord de financement du FIDA.

Honorables Députés,

Sur la base:

  • de l’indice de pauvreté ;
  • du potentiel de production céréalier (riz et maïs)  et des opportunités de marchés;
  • de la présence d’acteurs économiques structurés (OPA, secteur privé).

15 Préfectures de la Haute et Moyenne Guinée ont été sélectionnées (Dalaba, Dabola, Dinguiraye, Gaoual, Kankan, Kérouané, Koundara, Koubia, Kouroussa, Lélouma, Mali, Mamou, Mandiana, Siguiri et Tougué) pour constituer les zones d’intervention du projet.

Honorables Députés,

Cet accord de financement se décompose en sept (7) Articles et cinq (5) annexes spécifiant les conditions générales les définitions, le prêt, l’exécution du projet,  les dispositions particulières, la suspension et exigibilité anticipée, la date d’entrée en vigueur, la terminaison, la représentation de l’emprunteur- adresses, le tableau  d’amortissement, la description de projet, les biens et services devant être financés et l’affectation du prêt de BADEA, l’acquisition des biens et services et les conditions Générales des accords de prêt et de garantie.

Il est accordé aux conditions suivantes :

  • taux d’intérêt : 1.5% par an ;
  • durée de remboursement : 20 ans ;
  • période de grâce 5 ans ;
  • commission d’engagement : 0;5% ;

Honorables Députés,

Les activités qui seront financées par les Fonds de la BADEA sont reparties comme indiqué dans le tableau ci-après :

Composantes

BADEA

Part-en

devises

Part en GNF

Montant

%

1.       TRAVAUX DE GENIE CIVIL ET LEURS ANNEXES

12.00

 

 

 

Aménagement de 1700 ha de périmètres en mode pluvial

6.50

100%

4.55

1.95

Construction de 2 marchés de demi-gros (Dabola centre et Djelibakoro)

 

1.50

 

100%

 

0.90

 

0.60

Construction de 5 marchés de collecte (Banko, Dialakorodin, Kaboukaria, Norassoba et Niandakoro

 

0.40

 

100%

 

0.24

 

0.16

Réhabilitation de 154 km de tronçons de pistes rurales (Boucle Banko, Kaboukaria-RN1, Mamou-Farenta-Sabouya)

 

3.10

 

100%

 

1.24

 

1.86

Réhabilitation de 20 km de tronçons de routes nationales (Boucle Banko)

 

3.10

 

100%

 

0.20

 

0.30

2.       PRESTATIONS DE L’INGENIEUR CONSEIL

0.50

100%

0.24

0.06

Coût de base

0.30

100%

0.91

0.39

Imprévus physiques et financiers (10%)

1.30

8.28

5.32

Coût total

13.60

0.84

0.56

Imprévus physiques et financières (10%)

15.00

 

9.12

5.88

Honorables Députés,

En vue d’accroitre durablement les revenus de 65.000 exploitations agricoles familiales soit environ 455.000 personnes dont 35% de jeunes et 30% de femmes et de réaliser ce projet ambitionné par l’Exécutif, il revient à notre institution d’accompagner le gouvernement en autorisant, à l’unanimité, sa ratification.

Je vous remercie.

La Commission

Lire