En vue d’augmenter les revenus de 65 000 exploitations agricoles familiales, renforcer leur résilience aux chocs extérieurs dont les changements climatiques et améliorer leur situation nutritionnelle ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux ; le gouvernement a obtenu un prêt auprès de la BADEA d’un montant de 15.000.000 de dollars, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Cet accord de prêt établi entre la Guinée et la Banque Arabe pour le Développement en Afrique (BADEA), présenté en séance plénière du 24 avril 2019, a obtenu l’approbation de la totalité des députés pour sa ratification. Ce financement concernera 15 préfectures à travers le pays. Il s’agit de : Dalaba, Dabola, Dinguiraye, Gaoual, Kankan, Kérouané, Koundara, Koubia, Kouroussa, Lélouma, Mali, Mamou, Mandiana, Siguiri et Tougué.

Pour les détails, Guineematin.com, vous propose de lire l’intégralité du rapport de la commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération de l’Assemblée nationale.

République de Guinée

Travail- Justice- Solidarité 

ASSEMBLEE NATIONALE                                                                             

N°243

CONSTITUTION DU 07 MAI 2010

Huitième Législature

Enregistré à la présidence de l’Assemblée Nationale,  le 27 novembre 2018

SESSION DES LOIS 2019

RAPPORT

Fait Par la Commission des Affaires Economiques et Financières, du Plan et de la Coopération portant sur l’accord de la Banque Arabe pour le Développement en Afrique et la République de Guinée dans le cadre du projet pour l’Agriculture Familiale, Résilience et Marché en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM).

Présenté par  Alfa Mohamed DIALLO Rapporteur

Avril 2019

Honorable Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables Députés,

Monsieur le Ministre Représentant du Chef de l’Etat,

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs,

Dans le cadre du projet intitulé Agriculture Familiale, Résilience et Marché en Haute et Moyenne Guinée (Agri FARM)  financé conjointement par le Fonds International de Développement  Agricole (FIDA) pour 45.8 millions de dollar, l’OFID pour 15 millions dollars, le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA) pour 5 millions dollars et la République de Guinée pour un montant de 1 million dollars et dans le but d’accroitre les revenus de 65 000 exploitations agricoles familiales,  renforcer leur résilience aux chocs extérieurs dont les changements climatiques et améliorer leur situation nutritionnelle ainsi que leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux ; le gouvernement a obtenu un prêt auprès de la BADEA d’un montant de 15.000.000$ US.

A rappeler que l’Assemblée Nationale  a déjà ratifié en octobre 2018 l’accord de financement du FIDA.

Honorables Députés,

Sur la base:

  • de l’indice de pauvreté ;
  • du potentiel de production céréalier (riz et maïs)  et des opportunités de marchés;
  • de la présence d’acteurs économiques structurés (OPA, secteur privé).

15 Préfectures de la Haute et Moyenne Guinée ont été sélectionnées (Dalaba, Dabola, Dinguiraye, Gaoual, Kankan, Kérouané, Koundara, Koubia, Kouroussa, Lélouma, Mali, Mamou, Mandiana, Siguiri et Tougué) pour constituer les zones d’intervention du projet.

Honorables Députés,

Cet accord de financement se décompose en sept (7) Articles et cinq (5) annexes spécifiant les conditions générales les définitions, le prêt, l’exécution du projet,  les dispositions particulières, la suspension et exigibilité anticipée, la date d’entrée en vigueur, la terminaison, la représentation de l’emprunteur- adresses, le tableau  d’amortissement, la description de projet, les biens et services devant être financés et l’affectation du prêt de BADEA, l’acquisition des biens et services et les conditions Générales des accords de prêt et de garantie.

Il est accordé aux conditions suivantes :

  • taux d’intérêt : 1.5% par an ;
  • durée de remboursement : 20 ans ;
  • période de grâce 5 ans ;
  • commission d’engagement : 0;5% ;

Honorables Députés,

Les activités qui seront financées par les Fonds de la BADEA sont reparties comme indiqué dans le tableau ci-après :

Composantes

BADEA

Part-en

devises

Part en GNF

Montant

%

1.       TRAVAUX DE GENIE CIVIL ET LEURS ANNEXES

12.00

 

 

 

Aménagement de 1700 ha de périmètres en mode pluvial

6.50

100%

4.55

1.95

Construction de 2 marchés de demi-gros (Dabola centre et Djelibakoro)

 

1.50

 

100%

 

0.90

 

0.60

Construction de 5 marchés de collecte (Banko, Dialakorodin, Kaboukaria, Norassoba et Niandakoro

 

0.40

 

100%

 

0.24

 

0.16

Réhabilitation de 154 km de tronçons de pistes rurales (Boucle Banko, Kaboukaria-RN1, Mamou-Farenta-Sabouya)

 

3.10

 

100%

 

1.24

 

1.86

Réhabilitation de 20 km de tronçons de routes nationales (Boucle Banko)

 

3.10

 

100%

 

0.20

 

0.30

2.       PRESTATIONS DE L’INGENIEUR CONSEIL

0.50

100%

0.24

0.06

Coût de base

0.30

100%

0.91

0.39

Imprévus physiques et financiers (10%)

1.30

8.28

5.32

Coût total

13.60

0.84

0.56

Imprévus physiques et financières (10%)

15.00

 

9.12

5.88

Honorables Députés,

En vue d’accroitre durablement les revenus de 65.000 exploitations agricoles familiales soit environ 455.000 personnes dont 35% de jeunes et 30% de femmes et de réaliser ce projet ambitionné par l’Exécutif, il revient à notre institution d’accompagner le gouvernement en autorisant, à l’unanimité, sa ratification.

Je vous remercie.

La Commission

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin