Souapiti : des députés de la CEDEAO impressionnés par les travaux

14 avril 2019 à 23 11 13 04134

Une délégation d’une trentaine de députés de la CEDEAO a effectué une visite guidée sur le site du projet de Souapiti ce dimanche 14 avril 2019. La démarche vise à toucher du doigt les travaux en cours, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur les lieux.

Les parlementaires venus des pays de la CEDEAO ont été impressionnés par ce qu’ils ont constaté ce dimanche. Le barrage hydroélectrique de Souapiti, d’une puissance de 450 mw, va constituer un des aspects de l’interconnexion en électricité pour la sous région ouest africaine.

La délégation était conduite par le député guinéen, Alpha Souleymane Bah Ficher, accompagné de Hadja Aissata Daffé. Après les explications des techniciens du projet, les députés de la CEDEAO ont dit que l’interconnexion sera bien une réalité. Ils ont félicité le régime du président Alpha Condé pour cette œuvre.

Lancés en décembre 2015, les travaux de construction du barrage de Souapiti pourraient prendre fin bientôt et le courant devrait être disponible en septembre 2020.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Lire

Conflit domanial à Madina Dispensaire : la police accusée d’exactions

14 avril 2019 à 14 02 44 04444

Un conflit domanial oppose la famille de feu Elhadj Sidiki Cissé au commerçant Mamadou Diouldé Diallo alias Bobo dans le quartier Madina Dispensaire. Les membres de la famille Cissé, sommés de quitter leur maison, accusent la police d’avoir commis des exactions sur eux, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Tout serait parti de la vente du domaine de la famille Cissé sans le consentement de la plupart des membres de la famille. Aujourd’hui, le père de famille est décédé, et ses enfants refusent de quitter la maison qui se trouve sur le domaine racheté par Mamadou Diouldé Diallo, communément appelé Bobo. C’est ainsi que la police s’est rendu sur les lieux, le 10 avril 2019, pour les faire sortir de force. Mais, les membres de la famille Cissé déplorent l’attitude des agents de sécurité qu’ils accusent d’avoir commis des abus à leur encontre.

« Des agents de la BRB sont venus à bord de 6 pick-up. Ils ont fait sortir tous nos effets. Ils ont gâté beaucoup de choses : les plafonds, les portes, les fenêtres, les armoires et beaucoup d’autres objets de valeur. Puis, ils ont jeté une de nos mamans par terre. Celle-là ne pouvait même pas marcher », explique Lanciné Cissé, un des membres de la famille.

De son côté, Zénab Cissé, indique que c’est seulement deux membres de la famille qui ont vendu le domaine sans le consentement de 28 autres. Elle appelle donc le commerçant Mamadou Diouldé Diallo à aller les affronter devant la justice plutôt que de les faire sortir de force. « Le bâtiment là, c’est un héritage. On dit que nos grands frères ont vendu ici alors que nous on n’est pas informé. Comment deux personnes peuvent-elles vendre une concession sans l’avis des 28 autres membres de la famille ?

Est-ce que ça c’est de la fraternité ? Le nommé Diouldé dont on parle, il est venu ici en qualité de locataire, mon papa lui a donné notre magasin pour l’aider à trouver de quoi se nourrir. Mais si c’est lui qui vient nous mettre dehors puisque lui il a de l’argent, il n’a qu’à se présenter devant la justice. S’il sait qu’il ne nous a pas trichés, il n’a qu’à se présenter devant la justice on va voir. Après le jugement, on verra bien si ce domaine lui appartient », a-t-elle dit.

Egalement interrogé sur cette question, Mamadou Diouldé Diallo a indiqué qu’il a acheté ce domaine non pas avec les fils d’Elhadj Sidiki Cissé, mais avec le père de famille lui-même. Il assure être le propriétaire légal des lieux depuis 2010. « Je suis le propriétaire du domaine. Je l’ai acheté avec leur papa Elhadj Sidiki Cissé depuis 2010. Et, leur père m’a donné tous les documents y afférents. On est allé chez les notaires, on a notarié, j’ai le titre foncier à mon nom. Tous les documents sont faits mon nom.

Et aujourd’hui, c’est moi qui occupe la plupart du terrain, la famille elle se trouve juste derrière. Là où je vous parle, j’ai quatre réquisitions signées par les anciens procureurs et j’ai deux décisions de justice. Donc j’ai tout fait pour qu’ils quittent là-bas, ils n’acceptent pas. C’est ce qui nous a poussés à les faire sortir la semaine dernière. Et, on ne l’a pas fait dans la clandestinité. C’est un huissier de justice qui l’a fait. Avant cela, l’huissier a fait plus de 10 papiers qui leur demandent de libérer les lieux, ils ont refusé », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Lire

Tournoi inter-sous-préfectoral de football de Télimélé : Gougoudjè valide son ticket pour la finale

14 avril 2019 à 11 11 36 04364
Bachir Sylla, journaliste, Administrateur du site Guineeco.info et membre de la CIDT

La demi-finale du tournoi de football doté du trophée feu Amadou Katoumba Barry a démarré hier, Samedi 13 Avril 2019, au stade de Nongo. Pour cette première journée, c’est l’équipe de Gougoudjè et celle de la commune urbaine de Télimélé qui étaient aux prises. Le match a été tendu entre les deux formations qui se sont créées d’énormes occasions, sans pour autant réussir à mettre la balle au fond des filets.

Pendant 90 minutes de jeu, le score est resté nul et vierge. Il a fallu donc l’épreuve fatidique des tirs au but pour départager ces deux équipes. Une épreuve à l’issue de laquelle la formation de la commune rurale de Gougoudjè s’est imposée sur le score de 6 buts, contre 5 pour l’équipe de la commune urbaine de Télimélé. Ainsi, l’équipe de Gougoudjè a donc validé son ticket pour la finale de ce tournoi, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était au stade de Nongo.

Organisé par la Cellule technique de la coordination internationale pour le développement de Télimélé (CIDT), le tournoi inter-sous-préfectoral de football doté du trophée feu Amadou Katoumba Barry (ancien footballeur de l’équipe préfectorale de Télimélé et ancien directeur préfectorale de la jeunesse de Télimélé) se joue au stade de Nongo, dans la commune de Ratoma.

Thierno Amadou Diaye

Au total, dix équipes ont pris part à cette compétition. Mais, à l’issue du premier tour, seuls cinq d’entre elles ont réussi à se qualifier pour les quarts de finale. Cependant, trois autres équipes (les trois meilleurs perdants du premier tour) ont été repêchées pour compléter à huit les formations qui jouent les quarts de finale. Et, parmi les équipes repêchées, il y a l’équipe de la commune urbaine de Télimélé. Contre toute attente, cette dernière a réussi à se qualifier en demi-finale et donner du grain à moudre à l’équipe de Gougoudjè. Les deux équipes étaient aux prises hier, Samedi, au stade de Nongo où chacune d’elle a tenté d’arracher le ticket gagnant pour la finale. L’ambiance était électrique. Les équipes se sont créées assez d’occasions ; mais, le score est resté nul et vierge à l’issue des 90 minutes de jeu. Il a fallu donc l’épreuve fatidique des tirs au but pour que la formation de Gougoudjè s’impose sur son adversaire, sur le score de 6 buts contre 5. Mais, par cette courte victime, l’équipe de la commune rurale Gougoudjè est qualifiée pour la finale de ce tournoi.

« Aujourd’hui, nous sommes qualifiés devant la commune urbaine. Nous nous sommes à 15 kilomètres de la commune urbaine de Télimélé. Je suis très content, je suis comblé de joie pour notre qualification pour la finale de ce tournoi qui a été organisé pour créer de l’amour et raffermir les liens entre les fils de Télimélé à Conakry », a réagi Thierno Amadou Diaye, l’entraineur de Gougoudjè, à la fin du match.

Abdoul Aziz Sow

De son côté, le coach de l’équipe de la commune urbaine a exprimé un « sentiment de déception », même s’il trouve un motif de satisfaction sur la motivation dont ses poulains ont fait preuve dans ce tournoi.

« J’ai un sentiment de déception dans la mesure où j’ai perdu cette demi-finale. Je pense que personnellement il faut que je tire les leçons de cette rencontre. Il y a eu quand même des satisfactions par endroit. Les jeunes se sont donnés à fond depuis le début de cette compétition. Aujourd’hui, on avait la possession du ballon, on a dominé l’adversaire ; mais, on n’a pas su mettre le ballon au fond des filets. Je pense que l’essentiel nous a manqué dans cette rencontre », a dit Abdoul Aziz Sow.

Lamarana Baldé

Pour Mamadou Lamarana Baldé (originaire de Télimélé) les équipes en compétition dans ce tournoi se connaissent très bien. « Ce sont des voisins directs. Donc, que ça soit Gougoudjè ou la commune urbaine qui danse aujourd’hui, c’est tout simplement la préfecture de Télimélé qui a gagné », a-t-il indiqué.

Le second match de la demi-finale se jouera dans l’après-midi de ce dimanche, 14 avril 2019, au stade de Nongo. Et, c’est l’équipe de la commune rurale de Santou qui sera opposée à celle de Bourouwal Sounki. Le vainqueur de ce match jouera donc la finale avec l’équipe de la commune rurale de Gougoudjè le 20 avril prochain. Et, la finale sera couronnée d’une soirée culturelle.

A noter que ce sont les ressortissants de Télimélé à Conakry qui ont constitué les équipes qui participent à ce tournoi inter-sous-préfectoral de football.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Lire

Recrutement dans l’armée : fin du test physique à Télimélé

14 avril 2019 à 10 10 33 04334

Entamé depuis mardi passé, le test physique pour le recrutement dans l’armée guinéenne a pris fin hier, samedi 13 avril 2019, à Télimélé. Contrairement à certaines préfectures, Télimélé n’a enregistré aucun incident grave, à la grande satisfaction des organisateurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Contrairement à d’autres préfectures de la Guinée où on a enregistré 9 morts au total, aucun cas de décès n’a été enregistré à Télimélé. Au terme de quelques jours de compétition, les autorités annoncent que 400 personnes restent en course pour la seconde phase du test.

A la clôture de cette première phase, Amara Lamine Soumah, désormais ex préfet de Télimélé, s’est adressé aux candidats, réunis au stade omnisport de Télimélé, en ces termes : « on vous remercie et on vous félicite. Vous avez fini aujourd’hui les épreuves sportives, il reste les épreuves intellectuelles qui vont se tenir au lycée Ley-Wendou. On avait envisagé que ça soit à l’EPC mais, là-bas, tout le monde ne peut s’y contenir. Vous devez tous vous rendre là-bas aujourd’hui samedi à 16 heures pour savoir les salles que vous allez occuper et ensuite identifier vos places. Cela va nous permettre d’éviter les retards et nous permettre de bien faire le travail. Nous sommes là, c’est pour faire en sorte que tout se passe bien à Télimélé ».

Par ailleurs, monsieur Soumah s’est réjoui du fait que tout se soit bien passé jusque là. « Dans d’autres préfectures, il y a eu des cas de décès et des cas d’hospitalisation. A Télimélé, ça s’est passé sans problèmes. C’est le lieu de remercier tous les cadres militaires et civils pour les dispositions prises, ayant permis le déroulement efficient des compétitions chez nous. Chose que nous avons souhaité. Nous remercions les jeunes gens, filles et garçons, qui ont fait la compétition », a dit l’ancien préfet.

En outre, Amara Lamine Soumah a invité tous les candidats à se rendre demain dimanche au lycée Ley-Wendou pour le test écrit. « Demain, tous les candidats sont priés d’être au lycée Ley-Wendou à 07 heures pour le test écrit. Une heure du temps est consacrée à votre installation. A 8 heures, les épreuves vont être lancées. Toutes les mesures sont prises, l’éducation nous a permis d’avoir les feuilles d’examen, vous venez juste avec vos stylos », a-t-il fait savoir.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Lire

Guinée : le Président du Parlement de la CEDEAO chez le Pr. Alpha Condé

14 avril 2019 à 7 07 33 04334

Communiqué : Sékhoutoureya, 12 avril 2019 – En séjour de travail en Guinée dans le cadre d’une réunion délocalisée de son institution, le Président du Parlement de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest), Moustapha Cissé Lo, a été reçu en audience par le Président Alpha Condé.

Le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, médiateur de la CEDEAO, et l’honorable Moustapha Cissé Lo ont échangé sur des questions liées à la mission assignée à cette institution parlementaire sous-régionale. Au nombre des préoccupations de cette institution, figure en bonne place la problématique de l’emploi des jeunes à travers la création de PME. Toujours soucieux de l’emploi des jeunes, le Président Alpha Condé a salué cette démarche du Président du Parlement de la CEDEAO avant de rassurer de son soutien total à son institution.

A sa sortie de l’audience, le Président du Parlement de la CEDEAO a déclaré : « C’est le lieu de remercier très fortement son excellence le Pr. Alpha Condé, Président de la République de Guinée et les autorités guinéennes (…). Nous sommes réunis en Guinée sous le leadership de la problématique de l’emploi jeunes à travers la création des PME. Donc, je suis venu moi-même conduire cette délégation ici. (…) Depuis que nous sommes arrivés à la tête du Parlement, dans notre plan stratégique et notre cadrage, nous avons des réunions délocalisées au niveau des États membres pour mieux nous faire connaître. C’est dans ce sens que nous sommes venus ici. Nous travaillons dans le cadre du renforcement de nos prérogatives qui nous indiquent d’accélérer le processus d’intégration sous-régionale. Et nous avons saisi cette opportunité pour venir rendre visite à notre Chef d’Etat, un Chef d’Etat important dans cette sous-région qui joue un rôle de modérateur, un rôle exceptionnel au niveau de la sous-région, pour échanger avec lui et recueillir ses conseils, ses recommandations dans le cadre de la mission dévolue au Parlement ».

Au terme de cette audience, le Président Alpha Condé a offert un banquet au Président du Parlement de la CEDEAO et à sa délégation au Palais Sékhoutouréya. La cérémonie a connu la présence du Président de l’Assemblée nationale, l’honorable Claude Kory Kondiano.

Par le Bureau de Presse de la Présidence

Lire