Pita : les acquis du régime Alpha Condé au cœur d’une conférence

15 avril 2019 à 9 09 11 04114

Hier, samedi 14 avril 2019, la maison des jeunes de Pita a abrité une conférence scientifique et culturelle sur la migration clandestine, l’extrémisme violent, l’unité nationale et surtout les acquis du régime du président Alpha Condé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de reconnaissance du Fouta au Président Alpha Condé lancé à Timbi-Madina, le samedi 6 avril 2019. Une stratégie de mobilisation à la base portée par le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mouctar Diallo, président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD).

« Depuis l’arrivée du président Alpha Condé, nous constatons dans tous les domaines, dans tous les secteurs des avancées. Il y a, certes, des difficultés encore enregistrées. Qu’à cela ne tienne ! Il faut reconnaître des avancées et partir de ces acquis pour consolider le progrès enregistré depuis qu’il est là qui fait qu’aujourd’hui la Guinée qui vient de loin est en train quand même d’avancer vers l’émergence » a expliqué le ministre Mouctar Diallo.

Pour sa part, Mamadou Samba Maci Diallo, ressortissant de Pita à Conakry, a une idée précise des acquis du régime en place : « c’est l’initiative présidentielle d’organiser des fêtes tournantes de l’indépendance dans les régions qui fait qu’aujourd’hui que toutes les infrastructures de Pita sont reconstruites. Et pouvez voir tous les villages sur le réseau électrique ont le courant. Des villages, des districts et des sous-préfectures ont le courant aujourd’hui au Fouta.»

L’initiative fait échos dans la cité : « nous sommes très ravis, très fiers d’avoir des initiatives pareilles dans notre préfecture » a confié la directrice préfectorale de l’école primaire de Guémé II, dans la commune urbaine de Pita.

La rencontre de ce dimanche a mobilisé à la maison des jeunes des élèves de certains Lycée de la place et les responsables de certaines associations de jeunesse. Le ministre Mouctar Diallo était entouré du préfet de Pita, Khalidou Keïta.

Il est à noter que la première édition du mois de reconnaissance du fouta au président Alpha Condé prendra fin par la finale d’un tournoi de football qui va se jouer le 20 avril prochain au stade préfectoral de Pita. Les demi-finales vont se jouer le 17 avril 2019.

Depuis le 6 avril 2019, cette compétition footballistique se déroule simultanément dans les sous-préfectures de Timbi-Madina, Maci, Bantiguel et Ley-Miro.

« Partout où nous sommes partis, nous avons été reçu par les populations de ces localités fortement mobilisées pour exprimer leur reconnaissance au président Alpha Condé. Ces citoyens aussi posé des doléances pour renforcer les acquis déjà constatés dans divers domaines. Les populations, en commençant par maires de ces localités, les sages, les jeunes et les femmes ont tous reconnu des acquis, des avancées dans les domaines des infrastructures, des routes, de l’amélioration des conditions de vie, de l’agriculture, de l’élevage, de la santé, de l’éducation, de l’emploi jeune, de l’entreprenariat, etc. » a ajouté le ministre Mouctar Diallo.

De Pita, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (0024) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Lire

Labé : une jeune fille violée par plusieurs jeunes

15 avril 2019 à 8 08 12 04124

Une jeune fille a été victime d’un viol collectif dans la nuit du samedi au dimanche 14 avril 2019, à Labé. La victime rentrait d’un concert lorsqu’elle a été arrêtée et violée par un groupe de jeunes, rapporte un correspondant de Guineematin.com basé à Labé.

Selon un parent de la victime, la fille rentrait du concert du groupe Instinct Killers avec son petit ami, lorsqu’ils ont été arrêtés par un groupe de jeunes, aux environs de 3 heures du matin. Après une bagarre entre les deux camps, le jeune s’est enfui, laissant sa petite amie dans les mains des agresseurs. Ces derniers ont profité donc pour violer la fille.

« Ma petite sœur a quitté la maison avec un jeune de Maléyah avec lequel elle sortait. C’est le jeune même qui est parti la chercher à la maison pour qu’ils partent assister au concert d’Instinct Killers qui devait se tenir au stade régional. A leur retour, ils ont été arrêtés par un groupe de jeunes. Ces derniers ont retiré leurs téléphones portables et ils ont voulu s’emparer de la moto du jeune avec lequel la fille sortait.

C’est ainsi qu’une bagarre a opposé les deux groupes. Quand le jeune a réussi à récupérer sa moto, il a pris la poudre d’escampette sans se soucier du sort de sa petite amie. Se retrouvant seule dans les mains des bandits, la jeune fille a été agressée sexuellement par le groupe. Ce sont ces cris qui ont alerté d’autres jeunes qui sont venus la secourir. Mais, elle avait déjà subi le viol », a-t-il expliqué, sous anonymat.

A l’hôpital régional de Labé où la victime a été reçue après son agression, personne n’a voulu répondre à nos questions sur le sujet. On apprend quand même que la fille est rentrée chez elle, et son frère annonce une plainte contre son petit ami qui l’a abandonnée dans les mains de ses violeurs.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Lire