Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, une délégation de parlementaires de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a effectué une visite sur le site de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti, dans la sous-préfecture de Tondon, à Dubréka. Ces députés ont constaté de visu l’avancement des travaux de ce barrage qui va contribuer à l’interconnexion en électricité pour la sous-région ouest africaine, a constaté sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

La forte délégation des députés de la CEDEAO était conduite par Alpha Souleymane Bah Fischer, accompagné de Hadja Aissata Daffé, membre de l’association des femmes parlementaires ouest-africains. En compagnie de leurs collègues de la CEDEAO, les élus ont fait le tour du site de Souapiti où les travaux de construction avancent à grands pas.

La visite a commencé par la cité du maitre d’ouvrage où les techniciens, à travers une projection, ont apporté d’amples informations sur les caractéristiques du barrage de Souapiti. Selon les explications de Diallo Oury Dady, chef du département Génie Civil de Souapiti, « la pose de la première pierre de ce barrage a été faite le 22 décembre 2015. Le 1er avril 2016, les travaux ont démarré. C’est un barrage en béton compacté au rouleau, deuxième du genre en Guinée après celui de Kaléta. Il a une longueur de 1150 mètres, une hauteur de 120 mètres. On va pouvoir stocker 6 milliards 300 millions de mètre cube d’eau. La surface qu’on va engloutir est de l’ordre de 300 kilomètres carré. Pour construire le barrage, nous avons besoin de 3 millions 850 mille mètres cube de béton, ce qui correspond à environ 500 mille tonnes de ciments et de 30 mille tonnes de fer à béton. Nous avons une centrale de 4 turbines de 112, 4 MW chacune. Ce qui correspond à 450 MW. La durée du projet est de 58 mois »

Pour sa part, Mahmoud Magassouba, chef du département Hydro-électro mécanique, s’est appesanti sur l’aspect production et distribution d’électricité pour la sous-région ouest africaine. « Ce qui intéresse aujourd’hui toute l’Afrique de l’Ouest est au centre des soucis du Professeur Alpha Condé. C’est ce réseau qui est en conception, le réseau interconnecté. Sur le réseau interconnecté, vous avez le réseau de l’OMVG (Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Gambie), un projet électrique qui commence par Kaléta, va à Boké, continue en Guinée Bissau. De là, on rentre sur le territoire sénégalais, puis en Gambie avant d’arriver au nord du Sénégal, à Kaolack et à Tambacounda pour boucler du côté de Sambagalo, qui est juste au nord de Mali, en Guinée. Puis, ça rentre en Guinée, de Mali pour Labé. De Labé, on vient à Linsan et de là, on revient à Kaléta. Ça, c’est la boucle de l’OMVG. C’est cette boucle qui permettra aux 4 pays membres de l’OMVG de bénéficier de l’énergie disponible au niveau du groupe Kaléta-Souapiti… »

Après cette explication, le cap a été mis sur le site où se font les travaux du barrage. Là, les députés de la CEDEAO ont eu tout le loisir de constater l’évolution des travaux.

Au terme de la visite de terrain, Alpha Souleymane Bah, député au parlement de la CEDEAO, a dit sa satisfaction devant ce qui est entrain d’être fait à Souapiti. « Nous sommes là avec des députés de la CEDEAO pour visiter ce gigantesque barrage qui est entrain d’être réalisé et qui va permettre à la sous-région de bénéficier de l’électricité qui sortira de ce barrage. Alors, vue la volonté du chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé, qui reste un panafricaniste, qui a toujours œuvré dans le sens de l’unité nationale, il nous a reçu ici en Guinée, il a mis tous les moyens à notre disposition pour qu’on vienne ici à Souapiti avec les parlementaires de la CEDEAO. Ils sont venus voir ce qui se fait ici et pour qu’à leur retour dans leurs pays respectifs, ils puissent expliquer ce qui est entrain d’être fait ici… Je vous assure qu’ils sont tous satisfaits. Je suis impressionné encore une fois. Je pense que le peuple de Guinée a fait le bon choix, d’avoir choisi le président Alpha Condé pour son développement », a laissé entendre le député.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin