Des jeunes des districts de Foulata et Sarayah, relevant de la sous préfecture de Maleyah, dans préfecture de Siguiri, sont en colère contre la Société Aurifère de Guinée (SAG). Ils l’ont fait savoir ce lundi, 22 avril 2019, en érigeant des barricades sur les routes qui mènent sur le site de Soulouta, nouveau site d’exploitation de l’or par la SAG, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Un important groupe de jeunes des districts de Foulata et de Sarayah ont exprimé leur mécontentement face aux promesses non tenues par la SAG. Pour se faire entendre, ils ont barré la route qui mène sur le site de Foulata. Cette démarche est consécutive au refus de la SAG de donner de l’emploi aux jeunes de ces localités, contrairement à ses engagements, apprend-on.

Selon Sékou syndicat Camara, porte-parole des manifestants, la SAG n’a pas respecté ses engagements. « Nous sommes des orpailleurs. La SAG est venue demander à la communauté de déguerpir le lieu où on travaillait. En contrepartie, elle allait recruter les jeunes. Neuf (9) personnes ont eu le contrat. La SAG a résilié le contrat de ces 9 personnes. Après, la SAG a fait la promesse de recruter 21 jeunes. Mais jusqu’à présent, ceux-ci n’ont pas été recrutés. Actuellement, les jeunes ne travaillent pas. La SAG avait dit que seuls les jeunes de Foulata et Sarayah seraient recrutés comme surveillants sur le site. Aujourd’hui, c’est un autre groupe de jeunes qui travaille là-bas. Ils ne sont de Foulata et Sarayah. Nous sommes sortis aujourd’hui pour barricader la route », a expliqué notre reporter.

Après des négociations menées par les sages, les jeunes sont rentrés. Mais, ils ont donné un délai de 3 jours à la SAG pour faire face à leurs préoccupations.

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin