Alors que le président Alpha Condé est attendu à Boké ce lundi, 22 avril 2019, la ville est sous tension depuis quelques jours. Des jeunes du quartier Yomboya, ont manifesté pendant les trois dernières nuits, érigeant des barricades sur la route. Officiellement, ces jeunes manifestent contre le manque de courant. Mais sur le terrain, les choses semblent être tout le contraire, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les manifestations ont commencé vendredi soir. Plusieurs habitants du quartier Yomboya, à la rentrée de la ville, sont sortis ériger des barricades pour empêcher la circulation. Les manifestants ont laissé entendre qu’ils protestent contre les délestages électriques qui frappent leur localité. Mais, après deux nuits de manifestations, le courant est revenu dans le quartier. Cela n’a pas empêché cependant les jeunes de se faire entendre dans la nuit du dimanche encore.

Ce qui pousse certains à penser que ces jeunes protestent plutôt contre la modification de la Constitution guinéenne envisagée par le pouvoir pour permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Un sujet qui semble bien diviser les habitants de la ville de Boké. Car, depuis hier, des écrits divergents sont visibles dans les rues et autres endroits publics de la commune urbaine.

Il y a d’un côté les opposants à un troisième mandat qui s’expriment à travers des écrits comme « Boké dit non au 3ème mandat » ou encore « 3ème mandat, Amoulanfé ». De l’autre, les partisans du pouvoir qui ont affiché des banderoles appelant à une modification de la Constitution et un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Une tension palpable règne actuellement entre ces deux camps. Les opposants ont voulu accéder au centre culturel où le président doit être accueilli, mais ils ont été bloqués à la porte. Un responsable local de l’UFDG et un autre de l’UFR ainsi que plusieurs de leurs partisans se sont vu refuser l’accès et ont dû rebrousser chemin.

Selon nos informations, les opposants pourraient aller mieux se préparer pour revenir en force sur les lieux.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin