La Cellule de Réflexion du RPG Arc-en-ciel de Kindia (CERAK) organise le premier forum des intellectuels pour la pérennisation des actions du parti au pouvoir. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce vendredi, 26 avril 2019, à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Kindia, en présence des autorités régionales, des élèves et étudiants de ladite école.

La démarche vise à recadrer exclusivement le débat politique sur les projets de société du RPG AEC, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ce forum a regroupé certains enseignants chercheurs de l’université de Kindia, les femmes et d’autres responsables, membres du RPG AEC à travers la CERAK.

Mohamed Kaba

Dans son intervention, Mohamed Kaba, secrétaire administratif de la CERAK, est revenu sur les objectifs de ce premier forum de 2019, en mettant un accent particulier sur un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé. « Nos objectifs, c’est de faire des recommandations à travers l’organisation des forums et séminaires en faveur du parti au pouvoir. Si nous voyons aujourd’hui ce qui se passe, la politique n’a de valeur que lorsqu’elle apporte quelque chose à la vie de la société. Et, dans tous les secteurs, nous voyons que les quelques années de gouvernance d’Alpha ont apporté quelque chose. Si nous sommes pour le pragmatisme politique, il n’y a pas de raison qu’en présentant la possibilité d’un 3ème mandat, qu’on ne le soutienne pas. Puisque nous nous trouvons suffisamment armés pour soutenir cette thèse », a déclaré Mohamed Kaba.

Elhadj Mamady Condé

Pour sa part, Elhadj Mamady Condé, secrétaire général du comité directeur de la section RPG de Kindia 2, a dit que le problème de la Guinée n’est pas un problème de 3ème mandat, mais plutôt l’adoption d’une nouvelle Constitution. « Les cadres du RPG AEC se sont retrouvés pour faire un document, pour attirer l’attention de la direction nationale du parti dans le sens de la pérennisation du RPG à l’image de l’ANC. Le problème qui se pose au niveau du RPG et au niveau de la nation guinéenne, c’est le problème de la nouvelle Constitution… Parce que la Constitution actuelle, aux dires des juristes, a beaucoup d’imperfections », soutient Elhadj Mamady Condé.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin