Quarante juges consulaires dont 3 femmes ont prêté serment, ce vendredi 26 avril 2019, avant leur entrée en fonction au tout nouveau tribunal de commerce de Guinée. Organisée à la Cour d’Appel de Conakry, la cérémonie de prestation de serment a connu la présence du ministre de la Justice, maître Cheick Sako. Les juges se sont engagés à remplir leurs fonctions conformément à la loi, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était sur place.

Pierre Lamah

Ces 40 juges consulaires qui sont élus par leurs pairs pour un mandat 3 ans, renouvelable une seule fois. Selon Pierre Lamah, le président du tribunal de commerce, ils vont représenter le monde des affaires dans cette juridiction. « Comme leur nom l’indique, ces juges consulaires sont là, en représentation du monde des affaires. Et, leur participation aux audiences sera très déterminante en ce sens qu’ils vont prodiguer des avis techniques aux juges professionnels pour que des décisions appropriées et idoines soient prises pour la satisfaction du secteur privé de notre pays », a annoncé monsieur Lamah.

Il précise que ces juges sont issus des différents patronats de notre pays à savoir : « du secteur des banques, de l’ordre de experts comptables et comptables agrées, des associations des entreprises industrielles, de la chambre nationale des mines de Guinée, de l’association guinéenne des entreprises de manutention portuaires, du groupe organisé des hommes d’affaires, de la chambre de commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée, de l’association professionnelle des assurances de Guinée etc. ».

Devant le président de la Cour, Aliou Thiam, les 40 juges consulaires ont pris l’engagement de faire correctement leur travail comme le demande la loi. Et, monsieur Thiam en a profité pour leur rappeler qu’ils travailler sans aucune forme de pression. « Vous êtes là aujourd’hui et vous avez prêté serment devant la nation. C’est quelque chose qui est extraordinaire. Cette chose, nous avons tous le devoir de le respecter. Donc c’est de rendre la justice en notre âme et conscience au-delà de toutes les pressions : pressions politiques, pressions sociales, pressions financières.

Vous devez, comme vous avez prêté serment tout à l’heure, faire preuve de juges loyaux et fidèles. Nous osons espérer que les relations qui vont se tisser entre vous juges consulaires et les juges professionnels seront des relations de cordialité, de sincérité et de loyauté dans le respect de la loi. Donc nous vous demandons encore une fois de faire preuve de courage dans la prise de vos décisions et sachez qu’il n’y aura pas de barrière entre vous et nous. Nous allons travailler en symbiose dans le respect de la loi », a dit le magistrat.

Me Cheick Sako

Présent à la cérémonie, le ministre d’Etat, ministre de la justice, maître Cheick Sako a rappelé l’importance de cet événement. « Aujourd’hui, c’est un jour exceptionnel et historique. C’est à cause de ça que j’ai tenu à être là physiquement pour rendre hommage aux juges consulaires qui sont là, pour leur dire également qu’eux-mêmes ils rentrent dans l’histoire de ce pays. Ça n’a pas être facile de mettre sur pied un tribunal de commerce. Depuis le conseil des ministres, le Parlement et jusqu’à l’opérationnalisation qui a été faite par le président de la République par l’inauguration. Et à partir d’aujourd’hui, les juges consulaires qui ont prêté serment vont rentrer en activité selon le programme établi par le tribunal de commerce.

Voyez-vous, dans ce pays tout est symbole. Donc c’est important que ce symbole soit respecté. En matière judiciaire, on était le dernier pays de la sous-région où il n’y avait pas de tribunal de commerce dans les pays francophones. L’avant dernier, c’était le Niger il y a deux ans. Les visages que j’ai vus aujourd’hui, j’ai vu le CV de chacun, le parcours professionnel de chacun et je pense qu’on a des juges consulaires de qualité. Ils vont nous prouver dans les décisions qu’ils vont nous rendre », a laissé entendre le garde des sceaux.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin