Dr. Ibrahima Diallo, député uninominal de Lélouma

Le député uninominal de Lélouma, Dr Ibrahima Diallo, désapprouve le discours tenu par son maire UFDG devant le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Elhadj Madifing Diané, alors en tournée de prise de contact avec les populations locales, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Renforçant la position du bureau fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Lélouma, le député uninominal, Dr Ibrahima Diallo, estime que le maire de la commune urbaine a mal fait d’inviter, à travers le gouverneur de région, le président Alpha Condé à se rendre dans la préfecture.

« J’ai souvent dénoncé le fait que le président de la République ne s’est jusqu’à présent pas rendu à Lélouma, après 9 ans d’exercice du pouvoir. C’est une façon de stigmatiser notre préfecture. Mais, nous n’avons pas à l’inviter, surtout dans le contexte actuel où toutes les occasions sont mises à profit par la mouvance présidentielle pour parler de modification de la constitution ou de l’adoption d’une nouvelle constitution » a expliqué le parlementaire.

L’honorable Dr Ibrahima Diallo ajoute qu’un maire issu de l’opposition n’a pas le droit de tenir ce genre de discours au lendemain de la création du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

«L’heure est à l’installation des démembrements de ce front dans la préfecture. Heureusement que monsieur le maire a été entendu par le bureau fédéral. Il a lui-même reconnu qu’il ne devait pas mentionner cette invitation du président Alpha Condé dans son discours lors de la réception du gouverneur de région. Même le gouverneur de Labé n’a pas parlé de politique dans son discours » indique-t-il.

Le parrain des fédérations UFDG de Lélouma, honorable Dr Ibrahima Diallo, met cette sortie du maire de la commune urbaine, Moustapha Baldé, au compte de l’inexpérience politique liée à son jeune âge.

« Je suis persuadé que le maire de la commune urbaine, monsieur Moustapha Baldé, reste et demeure militant convaincu de l’UFDG. Mais, il a cru naïvement qu’en se rendant à Lélouma, le président Alpha Condé va favoriser le développement socioéconomique de la préfecture. Car, monsieur le maire a tellement besoin de résultat, il est prêt à traiter avec tout le monde pour avoir un bilan positif. Mais, il n’a parlé qu’en son nom personnel. Il n’a parlé ni au nom de son conseil communal, ni au nom de la fédération UFDG, ni au nom des autres maires des communes rurales de Diountou, Korbé, Balaya, … qui étaient présents à la réception du gouverneur de région » insiste le député de Lélouma.

Une autre plainte contre le maire de la commune urbaine de Lélouma : « il a été porté à la tête de la commune urbaine sans être directement responsable au sein des instances de l’UFDG. Ce qui fait qu’il ne fréquente régulièrement le bureau fédéral de l’UFDG. Il s’enferme dans son profil de technocrate. Il ne cherche pas à s’intégrer au sein de sa famille politique. Sinon quelques jours avant la réception du gouverneur de région, le bureau fédéral de l’UFDG a organisé une réunion relative à la mise en place des démembrements du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). S’il avait assisté à cette réunion, il n’allait pas mentionner l’invitation d’Alpha Condé dans son discours.»

Par ailleurs, le député uninominal de Lélouma, honorable Dr Ibrahima Diallo confirme que le bureau politique national de son parti informé de la situation attend la réaction du bureau fédéral qui a déjà organisé trois réunions autour de la question.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin