Plusieurs candidats de Labé au concours de recrutement de 1.500 nouveaux conservateurs de la nature par la Fonction Publique (FP) craignent aujourd’hui d’être écartés par favoritisme, malgré leur mérite au profit de candidats non méritants mais recommandés par « les grands quelqu’un » de la République, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers le reportage vidéo ci-dessous.

Une commission installée dans la salle de conférence de la préfecture de Labé reçoit depuis le 3 juillet 2019 les dossiers de candidature au test de recrutement de 1500 conservateurs de la nature par la Fonction Publique guinéenne. Plusieurs dossiers y ont déjà été déposés.

Diallo Alpha Ibrahima, diplômé du Centre Universitaire de Labé depuis 2015
Diallo Alpha Ibrahima, diplômé du Centre Universitaire de Labé depuis 2015

Parmi lesquels, celui de Diallo Alpha Ibrahima, diplômé du Centre Universitaire de Labé depuis 2015. « Nous sommes venus pour un dépôt de candidature suite à l’appel d’offre lancé par le gouvernement le mois dernier. Nous voulons intégrer le corps des conservateurs de la nature, nous voulons préserver notre environnement, lutter contre les feux de brousse, lutter contre le réchauffement climatique dans notre pays, parce que nous constatons aujourd’hui que ce phénomène a trop gangrené au sein de notre société » a-t-il expliqué.

Plusieurs candidats rencontrés devant le bloc administratif préfectoral de Labé sont partagés entre leurs ambitions légitimes d’intégrer la Fonction Publique guinéenne et la crainte de voir des non méritants se retrouver par favoritisme sur la liste des admis. « Ce que moi je vais prier les gens qui sont déployés au niveau des régions, c’est de travailler comme il le faut. Il ne faut pas qu’ils mélangent ou bien leurs parents à côté. Nous les prions d’accepter de retenir ceux qui ont fourni leurs efforts pour parcourir les 5 km ou 8 km prévus et ne pas frauder », a ajouté Alpha Ibrahima Diallo.

Sous le couvert de l’anonymat, une candidate a confié, mardi, 16 juillet 2019, à Guineematin.com sa déception d’apprendre que les candidatures sont déposées auprès de la commission de réception des dossiers avec une caution non remboursables de 50.000 francs guinéens.

Pour en savoir plus, nous avons cherché à en parler avec la mission venue de Conakry. Mais, l’intéressé n’a pas voulu se prêter aux questions de la presse locale.


De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin