Le gardien d’un magasin de conservation de poissons, de poulets importés et de riz a été tué par des inconnus dans la nuit de vendredi à samedi 20 juillet 2019 au quartier Manquepas, dans la commune urbaine de Kindia. Les malfaiteurs seraient venus sur les lieux dans l’intention de cambrioler le magasin de la société SONIT Pêche, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, c’est aux environs de 3 heures du matin qu’un groupe d’hommes armés s’est attaqué à un magasin de stockage de poissons, de poulets importés et de riz, situé au quartier Manquepas, au cœur de la ville de Kindia. Mais, il y avait un obstacle d’autant plus que le magasin était bien cadenassé et gardé par un commandant à la retraite, du nom de Keita Mamadou, marié à 2 femmes et père de cinq enfants. Après avoir tenté vainement de casser les portes du magasin, les assaillants ont fini par éliminer le gardien.

Tôt ce samedi, 20 juillet 2019, le corps sans vie de Mamoudou Kéita a été découvert par des jeunes mécaniciens qui ont passé la nuit au garage, non loin du lieu de drame. Un d’entre eux, en l’occurrence Aly Fofana, dit avoir été menacé par les assaillants. « J’étais couché dans le véhicule avec un petit. On ne sait pas à quelle heure les bandits sont venus, mais il était presque 2 h passé. Quand ils sont venus, ils nous ont intimé de ne pas parler, sinon qu’ils vont nous tuer. C’est le matin qu’on n’a vu les chaussures et la torche du vieux. Nous nous sommes rendus dans sa guérite pour voir. C’est son corps qu’on a vu et nous avons informé le voisinage», a expliqué le mécanicien.

Selon le chef du quartier de Manquepas, Sékouba Traoré alias 7millions, « c’est la première fois que cela se passe dans mon quartier à ma connaissance. Les enfants étaient couchés dans le véhicule au garage, mais les assaillants étaient armés. Ils ont dit aux enfants que s’ils tentent un mouvement, ils auront à faire avec eux. C’est dans ça, ils ont profité pour attacher le gardien et tenter de défoncer le magasin sans réussir. Le sac du gardien n’a pas été retrouvé. J’invite les autorités et les services de sécurité à redoubler d’ardeur pour la sécurisation des citoyens et leurs biens ».

La victime a été ligotée, les deux bras attachés, la bouche et le nez bouchés à l’aide de la colle scotch. Apres le constat fait par les gendarmes, le corps a été remis à la famille mortuaire, domiciliée à Sarakoléah, où il sera inhumé ce samedi soir.

Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628-518-888

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin