Le décès de Kèlèfa Sall, l’ancien président de la Cour constitutionnelle, a ému plus d’un. Depuis l’annonce de sa mort, de nombreuses personnes rallient son domicile situé au quartier, dans la commune de Ratoma, pour présenter leurs condoléances à sa famille, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui sur place.

Sur place, on note la présence de Mohamed Lamine Bangoura, actuel président de la Cour constitutionnelle ; Cheick Fantamady Condé, secrétaire général de la Cour constitutionnelle ; Bakary Fofana, ancien président de la CENI ; Doura Chérif, ancien juge ; Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du FNDC et plusieurs membres du front, etc.

« Gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes »

Kèlèfa Sall a été élu président de la Cour constitutionnelle le 07 avril 2015. Il a été destitué le 12 septembre 2018 par les huit autres magistrats de la Cour à la suite d’une crise interne qui a secoué la plus haute juridiction du pays. C’est Mohamed Lamine Bangoura, alors vice-président de la Cour constitutionnelle qui l’a remplacé.

Il s’est fait remarquer par ses propos tenus à l’endroit du président Alpha Condé lorsque ce dernier prêtait serment après sa réélection à la tête du pays en 2015. Alors président de la Cour constitutionnelle, Kèlèfa Sall avait mis en garde le chef de l’Etat guinéen contre une modification constitutionnelle dans le but de s’octroyer un troisième mandat.

« Évitez toujours les dérapages vers les chemins interdits en démocratie et en bonne gouvernance. Gardez-vous de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes, car si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant », avait-il lancé.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin