La communauté musulmane de Guinée, à l’image de ses coreligionnaires du monde, célèbre l’Aïd El Kébir, ou la fête de Tabaski, demain dimanche, 11 août 2019. Les préparatifs vont bon train à N’zérékoré où la sécurité routière annonce la mise en place d’un dispositif spécial avant, pendant et après la fête. La démarche vise à minimiser les risques d’accidents, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La célébration de la fête de Tabaski passera par un important dispositif mis en place par les services de sécurité dans la capitale de la région forestière. Interrogé sur ce dispositif mis en place avant pendant et après la fête de Tabaski, le commissaire de la police routière de N’Zérékoré, le Capitaine Bangoura Kander Roger, a apporté des précisions : « comme d’habitude, à la veille de chaque fête, nous mettons en place des dispositifs sécuritaires dans les grandes artères de la ville.

Pour ce qui est de la fête de demain, nous allons travailler avec le commissariat central, le commissariat urbain, la CMIS et la gendarmerie. Très tôt le matin, nous allons occuper toutes les artères de la ville, les grands carrefours, les intersections de la ville. Nous allons placer nos agents au moment d’aller et au retour de la prière, sur les grands espaces de prières, pour favoriser la fluidité de la circulation et aussi éviter les accidents ».

Pour que la fête se passe dans de bonnes conditions, le Capitaine Bangoura Kander Roger ne compte pas lésiner sur les moyens. D’ailleurs, il menace d’interpeller toute personne qui irait à l’encontre des mesures de sécurité mises en place. « Tout contrevenant sera puni par la loi en vigueur. Parce que là, quand vous commettez un accident en état d’ivresse, vous savez ce qui vous attend. Il n’y aura pas de flexibilité dans ça. Parce que l’alcool, comme tous les stupéfiants, est proscrit au volant. Donc, chacun est mise en garde pour cela », a-t-il laissé entendre.

Pour éviter des cas malheureux, le commissaire de la police routière de N’Zérékoré « invite la population, surtout les jeunes, à la vigilance et à la prudence aux lieux de récréation, à la prudence sur la route et surtout d’éviter les boissons alcoolisées, de limiter tout, de doser tout pour ne pas que la vie s’arrête seulement à cette fête ».

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tél : 00224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com