Une décision prise récemment par le gouvernorat de Conakry de s’occuper de la gestion des taxes dans les marchés a provoqué une levée de bouclier des maires des cinq communes de la capitale guinéenne. Devant le tollé que cette mesure a suscité, le gouvernorat a fait un rétropédalage. L’annonce en a été faite ce lundi, 19 août 2019, à l’issue d’une réunion de concertation au gouvernorat entre le Général Mathurin Bangoura et les maires, a appris le reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

La rencontre de ce lundi consistait à clarifier la question liée à la gestion des marchés dans les cinq communes de Conakry. Le gouverneur, Mathurin Bangoura, a mis l’occasion à profit pour annoncer que la gestion entière de tous les marchés revient désormais aux maires.

C’est le maire de Kaloum, madame Aminata Touré, qui a fait office de porte-parole à la fin de la rencontre. « Dès après l’installation des maires que nous sommes, le gouverneur de la ville nous a réunis au gouvernorat et il a pris la décision de remettre à notre disposition la gestion de tous les marchés. Par la suite, nous avons nous-mêmes constaté qu’en ce qui concerne les taxes, les aides et tout ce qui s’en suit, il y avait un problème. Et le problème c’était quoi ? C’est qu’une décision avait été prise, un décret avait été posé par l’ancien président la République, Lansana Conté à l’époque, remettant les marchés au gouvernorat. Ça a été intelligemment fait jusqu’à l’Assemblée nationale, au ministère du budget. Donc, ça a été codifié. Nous ne pouvions entrer en possession que des loyers des kiosques, petites boutiques… Mais le reste, il fallait aller plus loin. Il fallait faire un travail à ce niveau. Quelque temps après, une décision est arrivée parce qu’on se disait que la décision de monsieur le gouverneur n’était pas conforme aux textes de loi. Mais aujourd’hui, nous avons rencontré monsieur le gouverneur qui nous a réitéré la décision qu’il avait prise il y de cela quelques mois. Il nous disait qu’il mettait à notre disposition la gestion de tous les marchés, il nous l’a réitéré aujourd’hui et il nous a même donné la latitude à partir d’aujourd’hui, de prendre entièrement la gestion des marchés en mettant en place des administrateurs que nous choisirons et donc qui ne répondront plus du gouvernorat. A partir de maintenant, nous allons essayer travailler sur les textes avec le gouverneur ».

Toutefois, madame Aminata Touré précise que les mairies n’ont rien encore obtenu comme moyen pour fonctionner. « Aujourd’hui, une solution définitive a été trouvée à ce problème de gestion des marchés parce que le gouverneur nous a réitéré sa décision de remettre à la disposition des mairies la gestion des marchés. Mais, il reste d’autres choses sur lesquelles il faut travailler. Parce que les mairies que nous sommes, nous ne sommes pas entrés en possession de tout ce dont on devait entrer en possession. Donc, nous sommes entrain de travailler, nous avons nous-mêmes mis une commission en place et quand la commission aura fini son travail, nous vous ferons le compte rendu de ce qui se passe actuellement. Maintenant, nous allons essayer de mettre les pendules à l’heure pour que nous puissions continuer à pouvoir travailler parce que vous n’êtes pas sans savoir que nous sommes installés, nous n’avons bénéficié de rien du tout », a révélé Aminata Touré.

A la question de savoir ce qu’attendent les maires de la gestion des marchés, le maire de Kaloum dira que « c’est la bonne gestion des marchés. D’abord, les mettre dans les normes qu’il faut parce vous voyez qu’il y a des marchés où il n’y a pas de toilettes. Vous voyez, quand vous allez au niveau du marché Niger, les vendeuses sont réduites dans des coins, dans des kiosques un peu partout. Ce ne sont pas des marchés, ce n’est pas salubre, ce n’est pas fonctionnel. En ce qui nous concerne nous à Kaloum, si on met les marchés à notre disposition, nous sommes capables de lever des fonds, en un an ou un an et demi, pour reconstruire des marchés modernes. Nous pouvons le faire, mais il faut que nous possédions les marchés ! C’est là la bataille », a laissé entende la fille de Sékou Touré, aujourd’hui maire de la commune de Kaloum.

Général Mathurin Bangoura, Gouverneur de la ville de Conakry

Interrogé par le reporter de Guineematin.com, le Gouverneur de la ville de Conakry, s’est gardé de tout commentaire. Ce qui laisse penser que le Général Mathurin Bangoura, s’est vu dans l’obligation d’exécuter les ordres du pouvoir central, malgré son désaccord de lâcher cette gestion aux élus…

Selon nos informations, la ville de Conakry compte 72 marchés, y compris le grand marché de Madina, dans la commune de Matam.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin