CECI de Matoto : les membres du bureau élus à l’absence de l’opposition

Après leur prestation de serment dans la matinée d’hier, vendredi 30 août 2019, au TPI de Mafanco, les membres de la Commission Électorale Communale Indépendante (CECI) de Matoto ont élu leur bureau exécutif dans la soirée. Sur les 39 membres inscrits, 21 ont pris part à la séance à cause du désaccord dans les rangs de l’opposition. Seul candidat pour le poste de président la CECI, le sortant Moussa Sangaré a été réélu, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Le bureau exécutif de la CECI de Matoto a été mis en place à l’absence des représentants de l’opposition. Ce bureau est composé de trois membres : le président, issu de la société civile ; un trésorier ; et un rapporteur, issus de la mouvance présidentielle et de l’opposition respectivement.

Pour le poste du président, c’est l’ancien président de la CECI de Matoto, Moussa Sangaré, qui a été réélu par 21 de ses paires sur 21 votants. Pour ce qui concerne le trésorier et le rapporteur, il a été procédé à un tirage au sort. A l’issue du tirage, le représentant de la mouvance présidentielle, Dr Framodou Doumbouya a été retenu pour le poste de trésorier. Le poste de rapporteur est revenu désormais à l’opposition qui tarde à accorder ses violons.

David Camara

Au terme des travaux, le commissaire de la CENI, David Camara est revenu sur le déroulement de ce processus. « D’abord, nous avons tenu à ce que ces activités soient médiatiquement couvertes le plus largement possible, parce que la CENI dans sa nouvelle structure, a mis un accent particulier sur l’aspect transparence de toutes ses activités. Aujourd’hui, nous venons de boucler une activité des plus importantes qui est l’installation des membres de la CENI ; et, cela se passe, personne ne doit se sentir frustré ou lésé dans ses droits. C’est pour cela que nous avons tenu à ce que la procédure telle qu’indiquée soit respectée par tout le monde. Ça s’est passé au vu et au su de tout le monde et je pense que tout le monde aura vu comment ça s’est passé, tout le monde saura qu’à Matoto, c’est dans la transparence que l’opération d’installation s’est passée », s’est réjoui le commissaire David Camara.

Aux journalistes présents, David Camara a dit que sa satisfaction est douchée par l’absence des représentants de l’opposition. « Ce qu’on peut retenir des résultats des élections, c’est que dans l’ensemble, je suis satisfait à 50% parce qu’un des éléments importants du démembrement qui a été absent, c’est notamment l’opposition. J’aurai vraiment souhaité que l’opposition soit de la partie. Je profite de vos micros pour demander à l’opposition de s’activer à trouver une solution en son sein, pour que son équipe de 18 membres puisse rejoindre le plus rapidement possible les autres afin que Matoto commence à travailler dès que le coup de sifflet de départ sera donné », a-t-il ajouté.

Moussa Sangaré, président de la CECI de Matoto

De son coté, le président réélu dira que « ce que la commune de Matoto peut attendre de moi, c’est la même chose que j’ai toujours faite ici dans le démembrement depuis 2015. J’estime que dans mon travail, il y aura toujours la transparence, il y aura l’ouverture et la transparence pour tous les partis, surtout la transparence et l’inclusion, c’est-à-dire toutes les parties prenantes seront associées à tout le processus », a laissé entendre Moussa Sangaré.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622919225 / 666919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS