Chaque année, les ressortissants des 24 villages de Kouroulamini, regroupés au sein de l’association des ressortissants de Kouroulamini, organisent une grande rencontre de concertation dans la sous-préfecture de Koumban, située à 40 kilomètres de la ville de Kankan.

Cette année, c’est la localité de Sakôrôla qui a abrité la rencontre hier dimanche, 1er septembre 2019. La démarche visait à se pencher sur les différents conflits qui minent les 24 villages afin d’y mettre fin grâce à l’implication de la jeunesse et de la notabilité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est dans une ambiance de gaité que les fils ressortissants de Kouroulamini ont démarré cette entrevue grandiose dans le district de Sakôrôla, révélant de la sous-préfecture de Koumban. Le souci est de préserver les 24 villages de Kouroulamini des conflits domaniaux, agro-pastoraux et miniers. Les débats se sont tenus en présence des autorités préfectorales de Kankan.

Salla Kourouma, président de l’association des ressortissants de Kouroulamini
Salla Kourouma, président de l’association des ressortissants de Kouroulamini

Interrogé à la fin de la rencontre, Salla Kourouma, président de l’association des ressortissants de Kouroulamini, a fait savoir que chaque ressortissant est appelé à planter un arbre à partir de cette édition. « Le motif de cette rencontre est de renforcer la paix, l’unité et la fraternité entres les fils ressortissants de Kouroulamini. Et chaque année, nous organisons ce genre d’événements. Donc, ce n’est ni la première fois ni la deuxième fois. Chaque année, nous appelons tous les fils ressortissants afin de venir connaitre leur village d’origine. Et puis, chacun doit planter un arbre ici, à Sakôrôla, qui était l’ancien village ; et, cette action sera continuelle », a-t-il fait savoir.

Aziz Diop, préfet de Kankan

Après avoir rehaussé de sa présence cette cérémonie, Aziz Diop, le préfet de Kankan, s’est dit marqué par la mobilisation des ressortissants de Kouroulamini. « Cette action des ressortissants de Kouroulamini est à encourager. Je suis très satisfait, surtout de l’engagement des femmes, des vieux et des jeunes, accompagné par la participation de la notabilité. Je suis vraiment content de cette localité », a laissé entendre monsieur Diop.

Il faut préciser que cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de la paix et la quiétude sociale entre les 24 villages de Kouroulamini, s’est soldée par l’immolation d’un bœuf et la lecture du saint Coran.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin