L’opposition guinéenne dénonce depuis quelques jours un « recensement clandestin » en cours dans la région de N’zérékoré. Selon les adversaires du pouvoir, des membres du RPG Arc-en-ciel (le parti au pouvoir) sont en train de recenser clandestinement les habitants de cette région pour les faire adhérer au projet de changement de constitution. Au cours d’un point de presse tenu hier, dimanche 15 septembre 2019, dans la ville de N’zérékoré, les responsables locaux de plusieurs partis d’opposition se sont insurgés contre cette situation, appelant les citoyens à ne pas participer à ce recensement, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

« Nous avons remarqué ces derniers temps que des membres du RPG Arc-en-ciel sont en train d’opérer des recensements dans tous les villages et hameaux de notre région. Nous avons des informations concordances de la part de nos représentants dans ces localités sur ce qui se passe sur le terrain », a introduit Cécé Loua, coordinateur régional de l’UFR à N’zérékoré.

Il ajoute que « c’est un recensement illégal et inopportun parce que notre pays vit sous des lois. Et, le recensement se fait soit par l’Etat ou bien par la CENI à des fins électorales. Mais ce que nous voyons actuellement, c’est un recensement à des fins politiques inavouées. Ils le font pour tromper les gens et leur demander d’adhérer à ce fameux projet de troisième mandat ou de nouvelle constitution. Voilà pourquoi nous interpellons nos parents et nos hommes politiques pour leur dire de ne pas prêter flanc à ce recensement qui constitue une violation fragrante de la loi de notre pays ».

Mais, ce n’est pas tout. Cécé Loua invite aussi les habitants de la région forestière à bloquer si possible et déchirer les registres des agents recenseurs. « Comment un parti politique peut se lever un matin pour recenser les populations sans l’aval du gouvernement, sans l’aval de la CENI qui est habilitée à faire ce recensement ? Alors, nous exhortons nos compatriotes à ne pas céder à cette tentation. Et ceux qui ont l’occasion d’avoir les registres que les recenseurs utilisent, ils n’ont qu’à les bloquer et les incendier. C’est du faux et usage de faux », a dit l’ancien maire de N’zérékoré.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin