« Nous disons à la communauté internationale que c’est le moment de se lever pour faire face à la situation qui prévaut en Guinée. Il ne faut pas qu’ils attendent à la dernière minute pour venir faire le médecin après la mort. Nous lançons un appel à la communauté internationale de venir maintenant au secours de la Guinée pour sauver les Guinéens avant qu’il ne soit trop tard »

Au moins cinq personnes ont été tuées dans la journée de ce lundi, 14 octobre 2019, à Conakry, en marge des manifestations appelées par le FNDC contre le projet de troisième mandat du président Alpha C ondé. Cette situation préoccupe particulièrement la Plateforme des Jeunes Leaders de l’Axe pour la Démocratie et le Développement (PJDD). Par la voix de son président Ibrahima Aminata Diallo qui a joint au téléphone un journaliste de Guineematin.com, la structure dénonce des assassinats ciblant particulièrement les habitants des quartiers situés le long de la route le Prince.

Ibrahima Aminata Diallo, président de la PJDD

« C’est avec beaucoup de regret et amertume que nous sommes en train de constater un maintien d’ordre disproportionné de la part des forces de défense et de sécurité. Nous constatons que les assassinats de manifestants ciblent spécialement la zone allant de Hamdallaye jusqu’à Kagbelen. Alors, nous disons que l’heure est grave ! Parce que cette manifestation ne concernait pas que cette zone. Dans toutes les communes de Conakry et dans la plupart des villes de l’intérieur du pays, il y a eu des manifestations.

Mais, c’est seulement le long de la route le Prince qu’on a enregistré des tueries de manifestants. Nous dénonçons avec vigueur cette situation et nous nous interrogeons là-dessus. Parce que ce n’est pas la première fois que ça arrive. A l’occasion de chaque manifestation, les forces de l’ordre viennent tirer sur les gens faisant des morts et des blessés dans cette zone », a déclaré le président de la PJDD, qui parle d’un deux poids deux mesures de la part des autorités guinéennes.

L’activiste de la société civile s’indigne par ailleurs contre des arrestations ciblées qui viseraient aujourd’hui plusieurs jeunes leaders de l’axe, dont lui en personne. « Ils ont établi une liste de personnes qui doivent être arrêtées. Moi-même qui vous parle, mon nom figure sur cette liste. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous sommes obligés de fuir nos domiciles parce qu’on ne sait pas à quel moment les gendarmes peuvent venir pour nous arrêter », regrette le jeune homme.

Face à cette situation, Ibrahima Aminata Diallo appelle à l’intervention urgente de la communauté internationale pour sauver les Guinéens. « Aujourd’hui, les habitants de cette zone (la route le Prince) sont confinés chez eux parce que les forces de sécurité tirent partout. C’est pourquoi, nous disons à la communauté internationale que c’est le moment de se lever pour faire face à la situation qui prévaut en Guinée. Il ne faut pas qu’ils attendent à la dernière minute pour venir faire le médecin après la mort. Nous lançons un appel à la communauté internationale de venir maintenant au secours de la Guinée pour sauver les Guinéens avant qu’il ne soit trop tard », a lancé le président de la PJDD.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin