Mme Haba Elise Koïvogui, Directrice Générale de More and More

Engagé à accompagner le développement socio-économique de la Guinée, avec un appui essentiel dans la promotion du secteur culturel, la société de téléphonie mobile, Cellcom-Guinée, a sponsorisé la campagne de KATALA 224 ou plus simplement, la détection des 24 talents guinéens qui ont fait bouger le pays en 2019. Cette campagne qui a duré plusieurs mois a connu son épilogue avant-hier, samedi 19 octobre 2019, à travers une cérémonie organisée dans un réceptif hôtelier de la place a constaté Guineematin.com, qui a pris part à l’évènement.

Des 24 nominés, finalement, huit lauréats ont été couronnés et la liste rendue publique au terme d’une sélection soigneusement exécutée par un jury désigné pour l’occasion. Ces huit personnalités qui se sont distinguées parmi les 24 NOMINES sont issues de huit secteurs socioprofessionnels différents.

Il s’agit de Malick Sankhon, directeur général de la caisse nationale de la sécurité sociale, pour le compte du secteur public ; Mohamed Kléït, directeur administratif et financier de la société de négoce international SONIT, pour la catégorie management ; madame Hawa Saïdou, restauratrice de renommée au marché de Boulbinet de Kaloum, pour le compte du secteur informel ; N’Faly Mara, fondateur des écoles privées Titi Camara et Roi Mohamed VI, pour la catégorie investissement ; Fatou Diarra, patronne de Pay Card, pour le compte du secteur privé ; Mountaga Keïta, directeur général de Tulip industrie, pour la catégorie innovation ; Aya Diawara, animatrice culturelle à la RTG, pour le compte du secteur culturel ; Foromo Guilavogui, directeur général de Plan International Guinée, pour la catégorie entreprise.

Les huit personnes qui ont raflé les prix bénéficieront d’un certain nombre d’avantages. Il s’agit du réseautage, des facilités de crédits auprès de certaines banques pour ceux qui le désirent et la reconnaissance nationale. Présent à la rencontre, Mamadou Baïlo Danso, responsable médias et relations publiques à Cellcom-Guinee, au nom de sa hiérarchie, a exprimé toute la satisfaction de la société d’accompagner une telle initiative.

Mamadou Baïlo Danso, responsable médias et relations publiques à Cellcom-Guinée

« Nous avons décidé d’accompagner cet événement qui cadre avec nos objectifs pour participer au développement de la Guinée à travers un concept qui nous est cher. Il s’agit du concept « Le Guinéen est fier ». Dans ce cadre, Cellcom-Guinee met en avant tout ce qui est valeur en Guinée, notamment la culture, la musique et aussi les talents guinéens. Actuellement, il y a beaucoup de jeunes qui se livrent à l’aventure en disant qu’il n’y a plus d’espoir dans ce pays. Mais aujourd’hui, une structure comme KATALA 224 à travers More and More, essaie de faire la lumière et apporter la visibilité sur des jeunes talents de toutes les catégories (hommes/femmes) qui ont réussi en Guinée et dans divers domaines de la vie », a expliqué M. Danso.

Selon lui, « Cellcom-Guinée est une société de téléphonie qui s’investit dans le cadre de la mise en valeur de tout ce qui est talent en Guinée, notamment les jeunes. Nous associons nos images soit en communication, soit en argent pour permettre aux organisateurs de réussir à participer et à faire participer activement les Guinéens au développement de la Guinée à travers ces activités très salutaires qu’ils mènent sur le terrain. Nous saluons madame Elise et toute sa structure KATALA 224 et nous réitérons la volonté de Cellcom-Guinée à faire toujours mieux pour le bien de la Guinée ».

De son côté, la directrice générale de la structure de communication More and More et présidente du comité d’organisation de KATALA 224, madame Haba Elise Koïvogui, se félicite de la réussite de cette 3ème édition. « Cette 3ème édition, est une réussite pour nous. On avait des craintes par rapport à la situation sociopolitique du pays, mais l’envie de réussite qui anime le Guinéen a fini par prendre le dessus. Pour nous, l’objectif est atteint. Depuis 4 mois, les Guinéens nous suivent à travers les médias et les réseaux sociaux sur le parcours de ces prototypes de réussite. Les invités sont là et la salle est pleine à craquer », s’est-elle réjouie.

A la différence des précédentes éditions, cette année, KATALA 224 a innové. « Nous sommes sortis de Conakry pour aller dans les régions de Labé et de Kankan. Mieux, nous sommes passés de sept secteurs à huit. Et l’année prochaine, nous comptons atteindre les Guinéens dans tout le pays. Nous irons jusqu’à N’Zérékoré, Yomou, pour dénicher les Guinéens qui font bouger le pays. Nous savons qu’il y en a et nous sommes engagés à faire le travail », a promis Elise Koïvogui.

Nominé dans le secteur informel, Mounir Nasser, PDG de IP SARL SECURITE, un jeune diplômé en management des affaires à Groningen au Pays Bas, a dédié son satisfecit à la culture africaine. « Pour arriver là où je suis, c’est la solidarité de toute une ville, Kissidoudou, de tout un quartier, Gbangban qui m’a permis d’être ici ».

Mounir Nasser demande aux jeunes de ne pas hésiter en s’engageant dans l’entreprenariat. « Je dois dire aux jeunes de ne pas hésiter, de ne pas se laisser absorber par les défis. Il faut toujours chercher et pouvoir les surmonter. Il ne faut surtout pas croire que parce qu’on n’a pas étudié on ne peut pas y arriver ou parce qu’on n’a pas un soutien, c’est impossible d’y arriver. Non. La Guinée est un pays béni et les Guinéens sont bénis. Je ne vois pas pourquoi ils ne peuvent pas réussir leur rêve », a-t-il dit.

Pour Oumar Saïd Koulibaly, le directeur général du Guilab, être nominé est une grande fierté pour tout guinéen si cela peut inspirer d’autres compatriotes. Il en a profité pour lancer un message surtout à la classe dirigeante. « Notre responsabilité est d’apporter un environnement propice au développement et favorable aux investissements dans notre pays. C’est un message qui s’adresse à l’ensemble des cadres et des hauts commis de l’Etat. Fort heureusement, l’institution que je dirige est la seule institution parapublique à être certifiée… J’aimerais que tout le monde s’inscrive dans cette logique. Un pays où les richesses vont bénéficier à l’ensemble des couches sociales et à tous les Guinéens. En tant que commis de l’Etat, nous avons une lourde responsabilité vis-à-vis du Chef de l’Etat qui nous a porté confiance et des populations guinéennes au nom desquelles et pour lesquelles nous exerçons ce travail », a estimé cet expert en communication, visiblement comblé.

Le prochain rendez-vous est donné pour l’année prochaine.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin