Départ d’Aboubacar Soumah de l’USTG : Abdoulaye Sow fait « la cour » à Kadiatou Bah de l’autre faction du SLECG

Alors qu’il disait être « estomaqué » du départ surprise d’Aboubacar Soumah (le secrétaire général du SLECG) de l’USTG, le secrétaire général de l’union syndicale des travailleurs de Guinée, vient de changer de discours et arbore désormais un air désintéressé. En marge d’une réunion de l’USTG, tenue ce mercredi, 02 juin 2021, Abdoulaye Sow a laissé entendre que la personne d’Aboubacar Soumah ne l’intéresse pas. Il a également assuré que le SLECG reste et demeure à l’USTG, tout en faisant les yeux doux à Kadiatou Bah qui dirige l’autre faction du SLECG et qui est affiliée à l’autre branche de l’USTG dirigée par Abdoulaye Camara, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Tout d’abord, Abdoulaye Sow admet qu’Aboubacar Soumah est libre d’adhérer là où il veut. Mais, sa colère finit par prendre le dessus sur l’air compréhensif et désintéressé qu’il s’est efforcé à arborer devant les médias.

Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’USTG

« Cette création de la CSTG n’est pas un événement qui nous emporte. Les structures qui ont participé à cette création on les respecte et nous, en tant que USTG, nous sommes une centrale syndicale responsable, nous continuerons à exister quoi qu’il arrive. Nous sommes une centrale syndicale d’une grande valeur et l’une des plus anciennes de la République », entame Abdoulaye Sow.

Poursuivant son speech, il mord la main tendue de Aboubacar Soumah qui a laissé entrevoir hier, mardi 1er juin, une possibilité pour l’USTG d’adhérer à la CSTG (confédération syndicale des travailleurs de Guinée). Et, sa réponse est claire : « si les gens doivent adhérer, c’est à l’USTG. Nous (USTG) nous ne pouvons pas adhérer ailleurs, nous sommes une centrale reconnue à l’extérieur, au BIT, au niveau des centrales syndicales internationales, nous sommes implantés partout dans le pays », a dit Abdoulaye Sow.

Revenant à la charge, le secrétaire général de l’USTG a laissé entendre que la personne physique d’Aboubacar Soumah ne l’intéresse pas. Et, comme pour dire qu’à l’absence de la mère on se contente de la grand-mère, Abdoulaye Sow a tenté de charmer Kadiatou Bah, la secrétaire générale de l’autre faction du SLECG. C’est à titre d’ailleurs qu’il a fait savoir que le SLECG reste et demeure à l’USTG.

« Aujourd’hui les enseignants guinéens, dans leur écrasante majorité, sont de l’USTG. Mais, nous ne parlons pas d’une personne X ou Y. La personne morale du SLECG est encore à l’USTG et dans son écrasante majorité. Vous savez le SLECG est très divisé, vous avez un pan qui est ténu par une femme, vous avez un pan ici et vous avez le général Tounkara… C’est le SLECG et la FESABAG qui ont créé l’USTG ; donc, le SLECG reste et demeure de l’USTG », a martelé le syndicaliste Abdoulaye Sow.

Amadou Lama Diallo pour Guineematin.com

Tel : 621686148

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS