11.352 candidats dont 4.076 filles affrontent les épreuves du certificat de fin d’études élémentaires (CEE) dans les 49 centres d’examen de la préfecture. C’est le préfet, Amara Lamine Soumah, qui a procédé au lancement officiel de cet examen national ce samedi, 31 juillet 2021, au lycée-collège Marien N’Gouaby, en présence des autorités éducatives de la préfecture. Il a mis l’occasion à profit pour appeler les candidats à la sérénité et à éviter à toute forme de fraude, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Amara Lamine Soumah, préfet de Kankan

« Aujourd’hui, vous quittez une étape pour une autre, du primaire au secondaire. Mais, au niveau du premier cycle, chaque année vous faites une évaluation pour passer en classe supérieure, c’est la même chose que cet examen. La seule différence, c’est que vous êtes surveillés par des cadres qui ne sont pas vos maîtres. Cela ne doit pas vous ébranler, il faut être serein. Gardez votre sang-froid  comme d’habitude, menez à bien le traitement de vos sujets pour ne pas qu’il y ait des perturbations à votre niveau. Vous êtes à votre premier examen national, et c’est à partir de là qu’il faut éviter de frauder », a lancé le préfet de Kankan, Amara Lamine Soumah.

Le certificat de fin d’études élémentaires s’étendra sur trois jours (samedi, dimanche et lundi). C’est le dernier examen national de cette année scolaire 2020-2021.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin