Fin de l’examen d’entrée en 7ème à Ratoma : les candidats se réjouissent

Nana Kaké, élève de Saint Georges de Taouyah (candidate)

Comme annoncé précédemment, le certificat d’études élémentaires (communément appelé examen d’entrée en 7ème Année) a été clôturé ce lundi, 02 août 2021, en Guinée. Dans la commune de Ratoma, les candidats se réjouissent du bon déroulement de cet examen. Ils sont unanimes sur le fait que tous les sujets n’étaient abordables, mais tous espèrent décrocher leur admission pour le collège.

Un reporter de Guineematin.com leur a tendu le micro au sortir de la dernière épreuve.

Décryptage !

Nana Kaké, candidate l’école Saint Georges de Taouyah : « L’examen s’est bien passé. Les sujets étaient abordables. Les maîtres ont été gentils envers les élèves. Pour moi, la matière qui a été la plus difficile c’est science d’observation. Mais, j’ai fais mon mieux pour s’en sortir. Et, la matière la plus facile, c’est les calculs. J’ai vraiment l’espoir d’avoir mon examen ».

Mohamed Kaké, candidat de l’école primaire de Nongo

Mohamed Kaké, candidat de l’école primaire de Nongo : « C’est la géographie qui m’a fatigué. Sinon toutes les autres matières sont très faciles surtout les calculs. Les surveillants n’ont pas été méchants envers nous. J’espère que j’aurai mon examen. Mon père et ma mère seront fiers de moi ».

Fatoumata Abdoulaye Camara, candidate de l’école primaire Deen Martin

Fatoumata Abdoulaye Camara, candidate de l’école primaire Deen Martin : « Ça s’est bien passé. Mais il y a un surveillant qui est rentré dans notre salle à la dernière minute, il a été très méchant. Il nous a serrés, mais j’ai pu m’en sortir avec les sujets surtout l’histoire. C’est la géographie qui m’a beaucoup fatigué ».

Mariama Soumah, candidate de l’école primaire de Nongo

Mariama Soumah, candidate de l’école primaire de Nongo : « Ça n’a pas été facile pour moi. Ils nous ont collés dans beaucoup de matières. C’est seulement histoire qui a été facile pour moi. Mais, le reste des matières n’a pas été facile pour moi. Quand même, je me suis débrouillée pour trouver un peu un peu dans chaque sujet. La surveillance était serrée, mais j’ai pu écrire c’est que je connais et je compte avoir mon examen », a dit Mariama Soumah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664414227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS