Les obsèques des jeunes tués lors des manifestations du FNDC des 14, 15 et 16 octobre dernier contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé sont émaillées de quelques incidents. Peu après le départ du cortège funèbre de l’hôpital sino-guinéen de Kipé, un accrochage a opposé des jeunes membres du cortège à des agents des forces de l’ordre, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

L’incident est survenu au niveau de Kaporo-Rails. Les partisans du Front National pour la Défense de la Constitution ont trouvé un pick-up de la police stationné en face de Prima Center. Les agents avaient fermé leur commissariat, situé au bord de la route, pour aller s’arrêter à ce niveau le temps que le cortège passe.

Mais, quelques jeunes, révoltés par les tueries des leurs par des hommes en uniforme lors des manifestations politiques, ont attaqué les agents à coups de pierres. Les policiers ont répliqué en jetant des gaz lacrymogènes. Mais, l’accrochage n’a été que de courte durée. La sécurité interne du FNDC a aussitôt calmé les ardeurs des jeunes, mettant fin aux hostilités.

Le cortège funèbre poursuit son chemin vers Bambéto. Les prières rituelles et l’inhumation seront faites respectivement à la mosquée et au cimetière de la localité.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin