du gaz lacrymogène tiré à l’intérieur du cimetière de Bambéto

Comme indiqué précédemment, les agents des forces de l’ordre ont tiré sur le cortège funèbre à trois reprises : au carrefour de Bambéto (au moment où le cortège montait), à la mosquée et au cimetière pendant les funérailles.

Finalement, la police a elle-même produit un communiqué pour annoncer deux morts :

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin