Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, l’heure est aux passations de service de service dans les tribunaux du pays, quelques jours après le décret présidentiel qui a consacré un remue-ménage dans l’appareil judiciaire. Dans la journée de ce vendredi 29 novembre 2019, au Tribunal de Première Instance de Coyah, le président Cheikh Ahmed Tidjane N’Diaye a passé le témoin au nouveau président, Sény Camara.

Cheick Ahmed Tidiane N’diaye, président du tribunal sortant

Cheick Ahmed Tidiane N’diaye, président sortant du tribunal de première instance de Coyah, qui a passé 435 jours sur les lieux, a souhaité plein succès à son successeur. « Durant ce laps de temps, nous en avions fait le mieux de ce que nous pouvions faire. Aujourd’hui, nous sommes en fin de mission pour les uns et pour d’autres la continuation de leur mission un peu plus haut. Monsieur le président entrant, aujourd’hui vous allez prendre les rênes du tribunal de première instance de Coyah que vous aviez connu il y a des années de cela. Vu que le monde change et que la perfection est du domaine du divin, je m’en vais vous dire aujourd’hui plus que jamais le magistrat que vous êtes, vous devez être à l’écoute du peuple, plus particulièrement le peuple de Coyah, puisque vous êtes appelés à dire le droit à Coyah. Vous connaissant depuis toujours réunificateur, avant qu’on ne se sépare aujourd’hui, vous avez autour de vous le personnel judiciaire du tribunal de première instance. Je n’ai pas besoin de citer un nom ici mais je vous confie ce personnel que vous aviez trouvé ici. Je vous demande de marquer avec votre empreinte la vie de ce tribunal et de tendre une main franche de collaboration au parquet », a demandé Cheick Ahmed Tidiane N’diaye.

Seny Camara, président entrant du du tribunal de Coyah

Pour sa part, Seny Camara, président entrant du Tribunal de Première Instance de Coyah, a remercié l’équipe sortante pour le travail abattu avant de souhaiter une franche collaboration avec ses nouveaux collègues. « Je souhaite que ce même climat de collaboration et de bonne relation demeure avec la nouvelle équipe. D’abord, ils sont nombreux ceux qui reconnaissent ce visage qui est en face d’eux, parce que j’ai travaillé pendant plus de vingt ans dans le ressort de Coyah, Forécariah, Kindia, Télimélé et Dubréka. Donc, moi je suis déjà familier aux pratiques ou aux comportements des uns et des autres. Ce travail de peaufinage revient maintenant au procureur de la République. Moi, je suis devenu magistrat du siège, mon rôle essentiel, c’est de concilier, aider le procureur de la République à maintenir la quiétude dans la cité », a-t-il laissé entendre.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin