La sortie du président Alpha Condé au siège du RPG, hier dimanche, 24 mars 2019, suscite l’indignation des acteurs politiques et de la société civile guinéenne. Alpha Condé a invité les jeunes du parti à se tenir prêts à l’affrontement. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, au lendemain de cette sortie controversée, Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral, trouve ces propos scandaleux.

Dr Faya Millimouno ne va pas du dos de la cuillère en dénonçant ces propos du président Alpha Condé. « Alpha Condé est convaincu que son projet ne peut pas passer. Donc, il est très nerveux. Et, ce n’est pas sa nervosité qui va nous arrêter de poursuivre la préservation des acquis démocratiques dans notre pays. Pousser les jeunes à l’affrontement, pousser les militants à l’affrontement, fait de lui désormais un chef de gang et non un chef d’Etat. Nous prendrons toutes les dispositions pour arrêter cela », soutient l’opposant.

Pour Faya Millimono, le président Alpha Condé a franchi le rubicond. « Comme les Forces Sociales l’ont dit, nous allons vérifier son état de santé mentale. Parce qu’on ne peut pas se faire le luxe d’être dirigés par quelqu’un qui pourrait avoir des problèmes de ce genre. On va requérir qu’il soit livré son bilan médical pour qu’on soit sûr que le pays ne sera pas en danger. Parce que, quand un président de la République appelle à l’affrontement, c’est qu’il a franchi une limite qu’il ne devait jamais franchir.

S’il croit aussi que ces genres de déclarations peuvent brûler la Guinée, c’est lui qui aura besoin de ses jambes quand le moment va arriver. Il n’a qu’à prendre le pas, il saura effectivement que le peuple ne laissera pour personne l’acquis qu’il a eu au prix de son sang, au prix de sa vie », averti le président du BL.

Dans les déclarations tenues au siège du RPG Arc-en-ciel, Alpha Condé s’en est pris à Abdourahmane Sanoh de la PCUD (Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement) qu’il accuse d’être « un petit bandit ». Pour le président du BL, « ce n’est pas le langage d’un président de la République. Encore une fois, il a démontré que les guinéens doivent prendre très au sérieux le fait qu’il ait un bilan complet de son état de santé ».

Enfin, l’opposant a minimisé la menace faite par Alpha Condé de traquer et traduire en justice ceux qui vont l’insulter. « Il croit que même le militant du RPG est protégé ? Je crois que le manteau qu’il a porté hier n’était pas le manteau d’un président de la République. Un président de la République qui appelle à l’affrontement, le lendemain il devait être chassé ».

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com