Dans le but de gérer correctement les flux d’énergie entre les différentes centrales et les postes énergétiques, les autorités guinéennes et leur partenaire viennent de doter le centre de dispatching de Matoto, en chantier, de nouveaux équipements. Ces appareils ont été présentés à l’occasion d’une visite que l’administrateur général d’EDG a effectuée sur le terrain, ce mercredi 17 avril 2019, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Boubacar Rafiou Diallo

Selon Boubacar Rafiou Diallo, chef du projet dispatching, ces équipements sont de trois ordres : des Scada, des équipements télécoms et des équipements RTE. « C’est des termes techniques qui ne sont pas bien compris par la population. Mais, il y a une partie des équipements qui va être dans la salle de contrôle et les équipements qui seront installés dans les différents postes à haute tension. Les armoires télécoms quant à eux, serviront de liaison entre le centre de dispatching et les différents postes et centrales », a-t-il expliqué.

Selon lui, ce sont des équipements qui aideront à gérer correctement les flux d’énergie entre les différentes centrales et les postes. « Ils gèrent le niveau des postes de haute tension, au niveau des centrales, et les lignes haute tension. L’opérateur qui est là, a la vue sur toutes les installations et en temps réel. S’il y a des problèmes sur le réseau, il les voit à l’avance et il a tout le temps pour prendre les dispositions nécessaires pour éviter qu’il y ait des coupures d’électricité dans les foyers », a-t-il rassuré.

Daniel D. GUERIN

De son côté, le conseil technique d’EDG, Daniel D. GUERIN a souligné que sur le plan technique, chaque incident qui survient sur le réseau va pouvoir être analysé immédiatement et va trouver des solutions pour réalimenter le client dans un bref délai. « Toutes les centrales de production vont être centralisées ici, les postes de distribution et de transformation seront vus ici et télécommandés, et nous pourrons réagir immédiatement. L’objectif est de donner une qualité à la distribution de l’énergie », dit-il.

Quant à l’administrateur général d’EDG, il a expliqué tout d’abord que le but de sa visite sur le centre de dispatching de Matoto est de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux en cours sur le terrain. Abdendi Attou s’est réjoui de l’arrivée de tous les équipements et de l’état d’avancement des travaux. « L’ensemble des équipements vient d’arriver : l’équipement télécommunication, l’équipement télé conduite qui vont être installés dans les centrales. Ils vont être déployés sur l’ensemble des ouvrages concernés et en termes de planification des travaux. La cadence est assez soutenue, mis à part certains problèmes que nous sommes en train de régler. Mais, la fin des travaux est prévue vers le mois de septembre 2019. Et on pourra le mettre en service au plus tard en fin septembre », a annoncé le responsable français.

Abdendi Attou

A en croire l’administrateur général d’EDG, ce centre va jouer plusieurs rôles pour permettre l’amélioration de la stabilité du réseau. « Avec ce centre, tout sera télécommandé à cet endroit avec des opérateurs qualifiés qui auront une vision globale de l’ensemble du réseau. Et toutes les mesures seront rapatriées ici. Ils pourront commander les organes de coupure des disjoncteurs ; ils pourront ouvrir des lignes, isoler un poste et ils auront une vision sur la stabilité du réseau. Et comme le réseau guinéen va être connecté au réseau de la sous-région, ils pourront communiquer toutes ces informations au centre de contrôle à Cotonou qui gère l’ensemble du réseau interconnecté.

Rappelons que la construction de ce centre a été financée en partie par la Guinée à travers le budget national de développement, et l’autre partie par les fonds d’Abou Dabi pour un montant de plus de 14 millions d’euros. Le taux d’exécution global des travaux se situe entre 70 et 75%.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin