image d’archive

Les épreuves écrites au concours de recrutement au sein des forces armées guinéennes ont eu lieu hier lundi, 22 avril 2019, dans la préfecture de Kindia. Répartis dans deux centres, les candidats ont été évalués en Dictée et Questions. La cérémonie s’est tenue en présence des autorités régionales, préfectorales et communales ainsi que des forces de et de sécurité, rapporte le correspondant de Guineematin.com basée dans la préfecture.

Parmi les 6140 postulants au départ, ce sont 1060 candidats, dont 90 filles, qui ont été retenus à Kindia. Pour le test intellectuel, démarré hier lundi, ce sont 1000 candidats qui ont composé. Soixante absences, dont 4 filles, ont été enregistrées.

Selon le lieutenant Mohamed Condé, officier chargé des opérations, estime que l’épreuve de Dictée et Questions s’est bien passée, même si des cas des fraudes ont été signalés. « Depuis hier, quand on affichait les listes, j’ai mis main sur certains qui étaient venus dans l’intention de composer à la place des autres. Aujourd’hui, autour du mât, j’ai dit ceci : tous ceux qui savent qu’ils sont dans l’intention de composer à la place de quelqu’un d’autre, de se détromper. Car, je vais passer à des processus d’identification. Et celui qui sera arrêté sera traduit devant la justice. C’est là qu’une trentaine de personnes sont sorties. Lorsque nous sommes rentrés dans la salle, on a comparé les photos et les candidats. Nous avons détecté trois présumés fraudeurs qui sont à la disposition de la gendarmerie. Au delà de tout ça, les épreuves se sont déroulées dans les meilleures conditions », a expliqué le lieutenant Condé.

En outre, l’officier chargé des opérations a précisé que « nous avons 1 000 candidats qui ont composé. Trois cents (300) personnes seront retenues pour la préfecture de Kindia. Pour cela, nous attendons les responsables de la Direction Préfectorale de l’Education qui vont corriger bientôt. Je demande aux candidats et leurs parents de rester serein, comme c’est une affaire nationale ».

Pour sa part, Sogbêmadi Diané, membre de la commission de présélection au compte de la commune urbaine de Kindia se dit étonné de l’attitude de certains candidats. « Nous sommes rentrés dans les salles avec des dispositions mises en place. Nous sommes tombés sur quelqu’un qui a couru pour son ami et il veut encore composé pour lui. Ensuite, pour les candidats qui sont tombés lors de l’épreuve sportive, la plupart avaient dépassé l’âge (28 ans). Ils ont réduit leur âge. C’est seulement arrivés à l’hôpital qu »ils ont dit leur âge réel. Donc, ils ne pouvaient pas supporter la course », a dénoncé monsieur Diané.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin