L’imam de Boumméhoun, localité située dans la sous-préfecture de Kounsitel (Préfecture de Gaoual) et deux autres personnes ont été interpellés hier mercredi, 05 juin 2019. Cela, après avoir organisé la prière de la fête du Ramadan, au lendemain du jour officiel de la fête. Ils ont été conduits devant les autorités pour être entendus, a appris Guineematin.com auprès de plusieurs sources locales.

« J’ai appris que trois personnes dont l’Imam de Boumméhoun ont été arrêtées dans le district central de Kounsitel du fait d’avoir prié l’Aïd El Fitr le lendemain du jour officiel demandé par la ligue islamique nationale », a confié le maire de Kounsitel, l’Honorable Chérif Diallo, que nous avons joint au téléphone.

De son côté, le sous-préfet de Kounsitel, Sékou Kazaliou Fofana, a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une arrestation, mais d’une brève interpellation juste pour donner des conseils aux trois personnes. « Il n’y a eu aucune arrestation à Kounsitel. Est-ce que si le secrétaire général de la ligue islamique au niveau national, le seul chargé et compétent des questions religieuses, demande de prier tel jour, on doit prier ou pas si l’on est musulman ? Celui qui ne prie pas à cette date, est-ce qu’il a respecté le principe religieux qui voudrait qu’on se soumette à la religion à travers les responsables religieux ?

Voilà autant de questions que nous leur avons posées devant le secrétaire général de la ligue islamique sous-préfectorale, Elhadj Oumar Diallo. Puisque chez nous, le pouvoir est déconcentré et décentralisé. Nous leur avons juste donné des conseils, ils sont rentrés chez eux », a dit le sous-préfet.

Une information confirmée par Boye Diallo, ancien président de CRD de Kounsitel et actuel conseiller à la mairie de cette commune rurale. « On leur a juste donné des conseils, ils sont rentrés chez eux depuis hier. Il leur a été signifié qu’on doit rester derrière les autorités religieuses. D’ici jusqu’à la Mecque, c’est la règle et personne d’autre ne doit la violer », souligne-t-il.

Selon le président du district de Kounsitel, Mamadou Alpha Condé, les trois personnes sont : « Mody Alpha Bensané, le doyen de la localité, son jeune frère, Kindy Diallo, le chef de secteur de Bensané pont, et Moussa Diallo, l’Imam qui a fait prier. Ils ont reçu des conseils et ont été avertis que pour la prochaine fois, s’ils récidivent, ils seront conduits à Gaoual, voire devant pour répondre de leurs actes ».

A noter que pour se défendre, les trois personnes interpellées ont déclaré devant les autorités, qu’elles n’ont pas entendu le communiqué passé par le secrétariat de la ligue islamique préfectorale de Gaoual, annonçant que la fête marquant la fin du Ramadan sera célébrée mardi.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin