Liste partielle des martyrs de la démocratie au cimetière de Bambéto

En marge de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, tenue ce samedi, 13 juillet 2019, au siège national du parti, à la minière, Mamadou Barry, le secrétaire général adjoint dudit parti, a annoncé la création prochaine d’un « collectif des combattants » qui ont perdu la vie dans la lutte pour la démocratie en Guinée (depuis l’avènement du professeur Alpha Condé à la magistrature suprême du pays).

L’objectif de cette initiative est surtout de pouvoir poursuivre l’actuel président guinéen pour crimes contre l’humanité, a appris un journaliste de Guineematin.com qui était au siège de l’UFDG.

Mamadou Barry, secrétaire général adjoint de l'UFDG
Mamadou Barry, secrétaire général adjoint de l’UFDG

Depuis l’avènement du professeur Alpha Condé à la magistrature suprême de la Guinée, plusieurs personnes (en majorité des jeunes) ont perdu la vie dans les différentes manifestations politique organisées par l’opposition à Conakry. A ce jour, l’opposition guinéenne estime ces victimes à 103 morts (dont plusieurs tuées par balles). Et, pour se souvenir à jamais de ces « combattants de la démocratie », l’UFDG veut confectionner un « livret » de toutes ces « victimes de la dictature » du régime Alpha Condé.

« Nous avons des jeunes (morts) qui sont couchés à Bambéto. Ils sont au nombre de 103 victimes de la dictature. Il est bon que l’UFDG s’en souvienne… Monsieur le président de l’UFDG m’a confié un travail qui consiste à faire un livret pour toutes les victimes de l’UFDG, victimes de la barbarie du RPG et d’Alpha Condé. Il est question que les familles de ces victimes se retrouvent, qu’elles se parlent, qu’elles se connaissent… Ces personnes doivent se retrouver ici pour constituer un collectif. Parce que l’objectif final, c’est de poursuivre Alpha Condé pour crimes contre l’humanité. Et, ce dossier doit être préparé dès maintenant », a indiqué Mamadou Barry, le secrétaire générale adjoint de l’UFDG.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin