Comme annoncé précédemment, une foule immense s’est mobilisée à Mamou, hier lundi 05 août 2019, pour rendre un dernier hommage à Dr Mamoudou Barry, tué en France il y a un peu plus de deux semaines. Le jeune homme de 31 ans a regagné sa dernière demeure dans la soirée à Bolaroyah, son village natal, situé à plus de kilomètres de la ville de Mamou, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Après la prière funèbre à la grande mosquée d’Almamya, dans la commune urbaine, le cortège funèbre s’est rendu à dans la sous-préfecture de Dounet, où une autre prière a été effectuée par les sages de la ligue sous-préfectorale et les citoyens de la localité sur la dépouille mortelle de Mamoudou Barry. Puis, c’est une marée humaine qui est arrivée au village de Bolaroyah, aux environs de 13 h.

Présent sur les lieux, Abdoulaye Yéro Baldé, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a dit toute sa tristesse. « Nous sommes tristes de sa mort. Cependant, nous sommes réconfortés vu la mobilisation. Vous avez vu tout ce monde qui est venu pour marquer leur compassion suite à la disparition tragique de Dr Mamadou Barry. J’espère qu’il va servir de modèle et surtout qu’avec la publication de son livre, beaucoup de nos jeunes vont s’en inspirer ».

De son côté, Hadja Halimatou Dalein Diallo, épouse du chef de file de l’opposition guinéenne, indique que la Guinée a perdu un intellectuel remarquable. « C’est une perte énorme pour nous, c’était un grand intellectuel, un intellectuel remarquable. Nous avons perdu un acteur de développement. C’est un regret, c’est une perte énorme pour la Guinée. C’est une mort internationale, regardez cette forte délégation qui l’accompagne. C’est un exemple à suivre. Nous souhaitons avoir des jeunes pareils… »

De retour de Bolaroyah, Boubacar Ramadan Barry pour Guinneematin.com

Tel:625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com