Un réaménagement a eu lieu récemment à la mairie de Ratoma suite au décès de l’ex maire, Souleymane Taran Diallo. Avec l’élection du premier vice maire au poste de maire en remplacement de celui décédé, le poste de 7ème vice maire était devenu vacant. Et, c’est Abdoul Salam Sow, jeune conseiller sous la bannière de l’UFDG, qui a été élu à ce poste, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Suite au décès de Souleymane Taran Diallo le 24 juin 2019, Issa Soumah, premier vice maire, a franchi un échelon en devenant nouveau maire. La commune de Ratoma, avec ses 45 élus, compte 7 vices maires. D’où la nécessité de ce réaménagement. Abdoul Salam Sow, âgé de 29 ans, est promu 7ème vice maire alors qu’un 45ème conseiller doit être désigné.

Après ce réaménagement, le jeune Salam Diallo a dit toute sa joie pour la confiance placée en lui par son parti et s’engage à servir la commune de Ratoma. Il l’a dit au cours d’une interview accordée à un reporter de Guineematin.com dans la soirée d’hier jeudi, 08 août 2019.

Guineematin.com : vous avez été élu 7ème maire de la commune de Ratoma. Quels sont les sentiments qui vous animent suite à cette promotion ?

Abdoul Salam Sow : en ce qui concerne mon élection, je dois dire que je remercie le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo. Je suis très heureux aujourd’hui d’atteindre ce niveau. Je pense que c’est une fierté pas pour seulement les jeunes de Ratoma, mais c’est tous les jeunes de la Guinée qui sont honorés par Elhadj Cellou Dalen Diallo ; pas seulement les jeunes de Ratoma  ou de l’UFDG, mais tous  les jeunes de Guinée. A travers moi, le président Cellou a honoré tous les jeunes de Guinée. 

Je suis le plus jeune des vices maires des collectivités décentralisées. En septembre prochain, j’aurai mes 30 ans. Je remercie les jeunes de Ratoma, de la base au sommet, qui ont eu à voter pour moi depuis 2008 au niveau des comités de base, qui m’ont permis d’être au niveau où je suis. C’est un sentiment de reconnaissance qui m’anime. Et aussi, je prie pour le repos de l’âme de Souleymane Taran Diallo qui nous a dénichés très tôt à travers le petit talent, l’engagement, le sérieux dans le combat et la diversité, et il nous a mis au premier rang.

Guineematin.com : comment ce choix est-il tombé sur vous ?

Abdoul Salam Sow : c’est dans un processus normal, il y a le gouvernorat qui s’était fait représenté par le chargé des affaires juridiques qui était là. Et, sur les 45 conseillers, il y a eu 25, parce qu’il y a eu une forte pluie ce jour-là, il faut le signaler. Il y avait un par procuration. Donc, sur les 26 présents, il n’y avait pas que l’UFDG, c’est  que l’UFDG a 29, mais il y avait l’UFR qui était là, il y avait l’UPR, il y avait aussi le RPG qui était là. Mais, lorsque le conseiller juridique a planté le décor, le plus âgé des conseillers qui n’était candidat puisqu’il était déjà vice maire a présidé la séance, il a demandé qui voulait être candidat pour le poste de 7ème vice maire. Immédiatement, je me suis levé et des acclamations ont suivi.

Et ça, ça a surpris tout le monde, même le conseiller juridique qui a dit à la fin qu’il est surpris par cette ambiance qu’il a trouvée à Ratoma, qu’il est surpris qu’un gars de l’UFDG se présente et que des conseillers venus d’autres listes puissent l’acclamer. C’est ainsi que le doyen a voté, le maire a voté. Après, moi aussi j’ai voté et tout le monde a voté. Donc, les 26 qui étaient présents ont tous voté pour moi. Je les remercie de passage pour tout ce qu’ils ont eu à faire parce qu’ils pouvaient ne pas venir, vu la forte pluie et on ne pouvait pas exiger cela.

Guineematin.com : maintenant que vous êtes élu, que comptez-vous faire pour les prochaines années pour la municipalité de Ratoma?

Abdoul Salam Sow : je sais que chaque vice maire aura à coordonner des commissions. Aujourd’hui, il y a la commission jeunesse, il y a la commission hôtellerie, il y a aussi des commissions finances et tout ça, mais je voudrais être très proche des jeunes, il faut le dire. Il faut que je sois très proche des jeunes puisque je suis le benjamin de l’exécutif, peut être le cadet de l’exécutif. Je voudrais être auprès des jeunes de tous les bords confondus, travailler avec eux, me familiariser avec eux, former une équipe autour du maire pour faire la promotion des jeunes.

C’est sur ça que je voudrais vraiment m’accentuer pour relever le défi qui s’impose. Je sais, dans les quartiers, des structures de jeunesse dont les présidents sont vieillissants. Vous avez des structures de jeunesse dont les présidents ont plus de 60 ans. Donc, il faut si possible changer ça ! Mais tout ça, il faut que j’en discute d’abord avec le maire pour voir dans quelle mesure possible faut-il aborder cette question.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : (00224) 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com