Une banale dispute survenue il y a 6 semaines au débarcadère de Dixinn entre madame Fanta Condé, vendeuse de son état, et un jeune homme du nom d’Aly Badra Soumah, a failli mal tourner. Le jeune homme aurait menacé de mort la dame avec un couteau. L’affaire, portée au tribunal correctionnel de Dixinn, a connu son épilogue ce mercredi, 14 août 2019, avec la condamnation de Badra à 7 mois de prison, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Poursuivi pour menaces de mort, Aly Badara Soumah a été jugé par le tribunal correctionnel de Dixinn. Il a été reconnu coupable ce mercredi et écope de 7 mois de prison.

Selon nos informations, c’est à l’aide d’un couteau que Badra a proféré des menaces de mort à l’encontre de la vendeuse, madame Fanta Condé. Les faits se sont produits au débarcadère de Dixinn le samedi, 29 juin 2019. Aly Badara est aussitôt interpellé et placé sous mandat le même jour.

Pourtant, le jeune homme a systématiquement nié, tout au long des débats, les faits de menaces de mort qu’on lui reproche. Au cours de son audition, il a laissé entendre que c’est la plaignante qui est venue le provoquer au moment où il travaillait avec sa mère. « Je n’ai pas proféré de menaces contre elle. J’étais en train d’aider ma mère à placer les poissons au dépôt de poissons à Dixinn quand Fanta Condé est venue me trouver sur les lieux.

Je discutais avec d’autres personnes. Elle s’est banalement mêlée de la discussion. Cela m’a énervé et on a discuté un peu. Quelque temps après, elle est venue avec des gendarmes pour m’arrêter, en disant que je l’ai menacée avec un couteau. Mais, elle n’a pas été menacée. Le couteau que je détenais aussi appartient à ma mère », a-t-il soutenu.

Par contre, la plaignante soutient mordicus devant le tribunal que c’est à l’aide de cette arme blanche qu’elle a été menacée. « Au niveau du débarcadère, j’ai une boutique où je vends des couteaux et autres objets divers. Aly Badara Soumah est venu soudain prendre un couteau dans ma boutique sans payer. Dès que je lui ai réclamé le prix, il a brandi le couteau contre moi en disant qu’il va me tuer partout où il va me rencontrer. Il m’a dit qu’il a tué beaucoup de gens, qu’il a fait plusieurs fois la prison et qu’il n’a peur de rien. C’est ainsi que j’ai eu peur et j’ai porté plainte contre lui », a expliqué Fanta Condé.

Prenant la parole pour ses réquisitions, le procureur Daouda Diomandé a dit qu’Aly Badra Soumah fait partie des bandes de jeunes qui tournent au tour des frigos du débarcadère de Dixinn pour voler à la tire. « Au niveau de Dixinn, il est reconnu comme voleur à la tire. Ils sont nombreux. Ils tournent au tour des frigos et quand tu les regardes, ils te menacent.

Il est venu prendre le couteau sans payer, et après il profère des menaces de mort avec le même couteau. Il dit qu’il aidait sa maman. C’est faux. C’est pourquoi je demande au tribunal de le retenir dans les liens de la culpabilité de menaces de mort en le condamnant à un an de prison, avec 6 mois de sursis », a requis le procureur.

Dans sa décision, le tribunal a reconnu Aly Badra Soumah coupable des faits mis à sa charge. Pour la répression, il est condamné à 7 mois de prison ferme. Détenu à la maison centrale depuis la fin juin, le jeune homme va y continuer son séjour carcéral pour les 22 prochaines semaines.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com