Mamadou Saïdou Diallo, coordinateur régional de l’UFD à Labé

L’Union des Forces Démocratiques (UFD) de Mamadou Bah Baadikko a des difficultés à se faire reconnaitre comme parti politique de l’opposition dans la Région Administrative (RA) de Labé où ses représentants ont été renvoyés de tous les démembrements de la commission électorale nationale indépendante (CENI), rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Ne reconnaissant pas l’UFD comme étant un parti politique de l’opposition, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) n’a associé les représentants du parti Baadikko à aucune étape du processus de désignation des délégués de son bloc au sein des démembrements de la CENI.

« Ils disent que l’UFD est de la mouvance présidentielle, parce que nous avons accompagné le candidat du RPG Arc-en-ciel à l’élection présidentielle de 2015. Les missionnaires de la CENI déployés dans la région n’ont pas voulu prendre nos ordres de mission, prétextant que c’est une affaire qui se règle entre partis politiques de l’opposition » a expliqué le coordinateur régional de l’UFD à Labé, Mamadou Saïdou Diallo.

Cette difficulté est liée au fait que dans la conscience collective il n’y a que deux blocs possibles dans l’arène politique guinéenne : la mouvance présidentielle et l’opposition républicaine. Et que pour être opposant reconnu, il faut être recensé par l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’ancien premier ministre, Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne.

« Il n’y a aucun parti politique en République de Guinée qui critique le régime du président Alpha Condé plus que l’Union des Forces Démocratiques (UFD) de Mamadou Bah Baadikko. Ceux qui disent aujourd’hui que nous sommes de la mouvance présidentielle savent consciemment que nous avons dénoncé notre alliance avec le RPG Arc-en-ciel depuis belle lurette. Nos différentes déclarations et sorties médiatiques de notre président en font foi », a-t-il ajouté avant de préciser que l’UFD est en concertation avec d’autres partis politiques évoluant à Labé pour des actions collectives à entreprendre en vue de se faire rétablir dans leurs droits au sein des démembrements de la CENI, dans la région.

A ce sujet, il semble que le président de l’UFD, Mamadou Bah Baadikko prépare une plainte contre la CENI autour de cet incident lié à la clef de répartition des représentants des partis politiques au sein des démembrements de la CENI.

Depuis Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin