La visite que le président guinéen effectue depuis une semaine environ aux Etats-Unis a été au centre des assemblées générales des partis politiques ce samedi, 14 septembre 2019, à Conakry. Le PADES a dénoncé un raté qui prouve le mépris que les dirigeants américains ont à l’égard du régime Alpha Condé, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« Vous savez que le président de la République fait appel à Dieu pour sauver sa présidence à vie, pour mettre en marche un 3ème mandat dans notre pays. Il utilise le mot peuple pour tenter de convaincre les gens. Le peuple est devenu pour eux (les dirigeants), un instrument politique qu’on peut utiliser à des fins personnelles. Je crois que ça a été raté. D’ailleurs, si vous voyez la manière dont il a été accueilli, cela prouve le mépris que les Etats-Unis ont pour le gouvernement et ce système qui est en place », a déclaré Mohamed Diakité, coordinateur chargé des stratégies d’implantation du PADES dans la zone spéciale de Conakry.

Mohamed Diakité, coordinateur chargé des stratégies d’implantation du PADES

Abordant la question des consultations nationales en cours dans notre pays, ce responsable Parti des Démocrates pour l’Espoir a expliqué pourquoi le Premier ministre, qui conduit ces consultations, n’a pas envoyé de courrier au parti dirigé par Dr Ousmane Kaba. « Ce n’est pas la peine de nous envoyer de convocation. Nous, nous n’irons pas. Parce que nous n’allons pas participer à ce putsch électoral ou à des consultations pour amuser la galerie.

Nous avons des choses plus sérieuses aujourd’hui, nous gardons notre position. Et, c’est la raison pour laquelle le Premier ministre n’a pas envoyé de courrier à notre niveau. Parce que nous, nous avons prévenu, on n’est pas dans la démagogie, on n’est pas dans le mensonge. On veut que les règles, la justice et la démocratie soient respectées dans notre pays. Donc, il n’y a pas de consultations », a réitéré Mohamed Diakité.

A rappeler que parmi les opposants, seulement Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition guinéenne, et Sidya Touré, le président de l’UFR, ont été conviés aux consultations entamées cette semaine par Ibrahima Kassory Fofana. Les deux hommes qui sont invités lundi prochain à la Primature ont déjà annoncé qu’ils ne répondront pas à cette invitation. Ils restent dans la logique du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), dont ils sont membres, et qui est opposé à ces consultations ainsi qu’au projet de changement de la constitution qui devrait permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 00224 622 919 225 / 666 919 225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin