Oularé Ousmane, réparateur de téléphones au centre émetteur de Kipé

Ils sont très nombreux aujourd’hui les jeunes qui s’adonnent à la réparation des téléphones portables en panne à Conakry. Ils ont quasiment tous appris cette activité dans le tas et la pratiquent pour survivre, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est intéressé à ce sujet.

Ousmane Oularé, élève, tient un atelier de dépannage de téléphones portables au centre émetteur de Kipé. Depuis trois ans, il allie cette activité à ses études. Et, c’est pour des raisons purement économiques qu’il s’est lancé dans ce travail. « On ne peut pas le faire étant donné que la famille est pauvre. Il va falloir qu’on sorte se démerder au moins pour acheter les fournitures scolaires, les frais de révision et faire face à d’autres besoins. Raison pour laquelle j’exerce ce métier. Et, je remercie Dieu aujourd’hui. Ce matin, je suis en train de réparer l’écran d’un téléphone de marque Samsung à 600.000 francs. Si je restais à la maison, je n’allais pas avoir ça », se félicite le jeune élève.

Ousmane Oularé n’a suivi aucune formation pour être réparateur de téléphones. Comme la plupart de ceux qui pratiquent cette activité, il l’a apprise dans le tas.

Ibrahima Ly, réparateur de téléphones à Kaporo

Ibrahima Ly, lui, est diplômé en Télécommunications. Faute d’avoir trouvé mieux, il est devenu réparateur de téléphones à Kaporo. Et, il ne s’en sort pas mal. « Après les études, je n’ai pas un emploi, ni même un stage. C’est pourquoi, je me suis lancé dans cette activité. Ce n’est pas parce que j’aime ce travail que je le fais, mais quand même ça m’apporte beaucoup dans la gestion de ma famille et ça me rend fier de moi-même », soutient-t-il.

Ibrahim Camara, réparateur de téléphones à Nongo

Toutefois, cette activité ne se passe pas sans quelques soucis pour ses pratiquants. C’est ce que nous confie Ibrahim Camara, réparateur de téléphones à Nongo. « Souvent nous avons des problèmes avec des clients. Certains sont compréhensifs mais d’autres non. Les clients ne font pas confiance aux techniciens. Mais, je pense que cela est dû au comportement des techniciens. Il y a certain techniciens, ils mangent l’argent du client avant le travail. Et donc, si tu n’arrives pas à réparer le téléphone, ça devient des problèmes. Deuxièmement, certains d’entre nous ne respectent pas les programmes de travail. Ce qui s’explique de fois par le manque de courant », explique notre interlocuteur.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin