La marche pacifique prévue par l’antenne du FNDC à Kindia n’aura finalement pas lieu demain, jeudi 24 octobre 2019. A la demande des autorités locales, les opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé ont décidé de renoncer à leur défilé dans la rue au profit d’un simple meeting. La décision a été annoncée à l’issue d’une rencontre qui a réuni ce mercredi, 23 octobre, les membres du Front National pour la Défense de la Constitution et les autorités locales : le maire, le préfet et les services de sécurité, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

« La réunion d’aujourd’hui avec les autorités de Kindia consistait à tabler sur l’organisation de la manifestation, surtout le point de départ et beaucoup d’autres choses. Et finalement, on est tombé d’accord à ce qu’on se rencontre demain à la place des martyrs pour que nous pussions faire notre communication par rapport au FNDC. Donc demain, le lieu retenu pour le meeting au niveau de Kindia est la place des martyrs. Tous les acteurs politiques, militants des différents partis appartenant au FNDC sont appelée demain à se rendre massivement à la place des martyrs », a annoncé Ismaël Forécariah Camara, le porte-parole du FNDC à Kindia.

Moustapha Bondy Conté, également membre du FNDC Kindia, a expliqué de son côté que ce changement est motivé par le souci de préserver la paix et la quiétude dans la ville. « Le dialogue, quand on tend la main, vraiment il faut répondre. Tous les cadres de la préfecture étaient présents. Normalement, l’itinéraire choisi était de quitter à Dadia jusqu’à la place des martyrs. Mais, en tenant compte des réalités sociopolitiques de Kindia, pour la paix à Kindia, le préfet nous a appelés, il ne nous a pas forcés, mais il nous a priés d’accepter au lieu qu’on fasse une manifestation, de faire un meeting à la place des martyrs. Il a dit que le moment n’est pas opportun, donc on est obligés de répondre à la quiétude sociale à Kindia pour ne pas paralyser les activités économiques », soutient-il.

« A Kindia, on doit surseoir à toute forme de marche »

Le préfet de Kindia est sorti satisfait de cette rencontre. N’Fansoumane Touré estime que les marches sont à proscrire dans la préfecture. « On leur a dit que nous voudrions bien que Conakry nous inspire, mais Conakry doit nous inspirer en bien, pas en mal. Parce qu’avec tout ce qu’on voit à la télévision, entend à la radio, nous ne voudrions pas vivre ça ici à Kindia. Donc nous leur avons fait des proposions. D’abord, faire la marche à partir de Dadia, on a dit que ce n’est pas opportun. Parce que nos élèves viennent de reprendre les chemins de l’école et nous savons, il n’y a pas mal d’élèves qui passent par ce carrefour-là.

Et on ne sait pas quand il y a marche, ce que ça va donner comme impact négatif qu’on ne souhaite pas. Donc leur a dit qu’ici à Kindia, on doit surseoir à toute forme de marche. Que ça vienne de la droite, de la gauche, du centre ou je ne sais d’où, c’est à proscrire à Kindia. Finalement, on n’est tombé d’accord qu’ils viennent à la place des martyrs dans la discipline pour leur rencontre et que tout soit ouvert demain à Kindia. Les boutiques, magasins, les marchés et autres », a dit le préfet de Kindia.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin