Développement industriel et des PME : Kassory Fofana lance le FODIP à Conakry

Le Fonds de Développement Industriel et des PME (FODIP) a été lancé hier, vendredi 25 octobre 2019, à Conakry. Présidée par le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, la cérémonie a connu la présence du ministre de l’Industrie et des PME, Tibou Kamara, son homologue des sports, de la culture et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, ainsi que le directeur général du FODIP.

Le Fonds de Développement Industriel et des PME (FODIP) est un Établissement Public à caractère Administratif (EPA), doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il a pour objectif de promouvoir le développement industriel et des PME du pays. Selon Ibrahima Kassory Fofana, le Premier ministre guinéen, ce projet « va permettre à la Guinée, sur les trois années à venir, de réduire la pauvreté de 40% et de s’adresser à 40% de nos concitoyens.

Cette dynamique accélérera sans doute le rythme de création d’emplois et de richesse et favorisera notre objectif de développement et de transformation structurelle de l’économie guinéenne dans une perspective durable et inclusive qui est un pilier essentiel du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). L’opérationnalisation du FODIP s’inscrit dans la dynamique des actions prioritaires déployées par le Gouvernement en vue de créer les conditions les plus favorables au développement du secteur privé en Guinée », a-t-il dit.

Le chef du gouvernement guinéen précise que « le FODIP s’adresse, par la création du fonds de financement, à la contrainte majeure à laquelle s’exposaient nos petits entrepreneurs. Il va renforcer les structures en capital de leurs affaires par les dotations en capital et en quasi-capital de manière à réduire la fragilité financière desdites entreprises. Le FODIP va ensuite s’adresser à la question essentielle de garantie pour minimiser le risque pour les banques. En plus, le FODIP va soutenir le développement des entreprises », a laissé entendre Kassory Fofana.

Selon le ministre de l’industrie, des petites et moyennes entreprises, la mise en place du FODIP permettra de résoudre plusieurs difficultés qui freinaient jusque-là le développement des PME en Guinée. « Le FODIP pourra permettre de résoudre certaines difficultés liées notamment à la faiblesse de la culture entrepreneuriale, le faible taux de formalisation des entreprises, l’insuffisance de l’assistance technique et financière des PME, le faible taux de bancarisation entre autres. L’avènement du Fonds du Développement Industriel et des PME (FODIP) coïncide à la mise en place d’un certain nombre d’outils de base favorisant le développement industriel des PME », a expliqué Tibou Kamara.

De son côté, le directeur général du FODIP compte bien s’investir pour réussir la mission qui lui est confiée, et qui n’est autre que l’atteinte des objectifs pour lesquels ce fonds a été mis en place. Et pour cela, Aliou Souaré a déjà identifié les actions à mettre en œuvre. « En termes de perspectives, le FODIP envisage entre autres, de faire réaliser des études multidimensionnelles et multisectorielles sur l’entrepreneuriat guinéen afin d’actualiser les données et comprendre les différentes problématiques et les enjeux réels pour plus d’efficacité et d’efficience de l’action publique.

Nous comptons accompagner les entreprises guinéennes dans leur processus de formation afin de les conformer aux standards de gouvernance d’entreprise. Nous allons mettre en place un système d’accompagnement, selon le niveau d’évolution des entreprises : amorçage, croissance, expansion. Nous allons également participer à la diversification de l’économie guinéenne qui est actuellement située à plus de 77% d’exportation essentiellement dans les secteurs des mines et de minerais pour atteindre un pourcentage de 55% de produits transformés en Guinée.

Le FODIP va faire la promotion de l’entrepreneuriat féminin afin d’augmenter son poids à au moins 30% de l’entrepreneuriat total, contre 17% actuellement. Ceci dans le but de faire des femmes entrepreneures une force motrice de l’écosystème entrepreneurial guinéen. Le FODIP apportera aussi un appui à l’entrepreneuriat des jeunes, notamment dans le domaine de l’innovation et de l’économie numérique.

Participer à la transition économique et écologique en termes d’impact économique, social et écologique ; rehausser, sur un horizon de 15 ans, l’apport du secteur industriel à 33% du PIB contre 17% actuellement dont 6,2% des mines. Le FODIP va participer à la valorisation du secteur primaire, pourvoyeur de matières premières aux industries, pour une transformation industrielle et une commercialisation optimale des produits finis, selon les avantages comparatifs des différentes régions de la Guinée », a annoncé le directeur général du FODIP.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS