Examens nationaux : « les candidats ont le moral tranquille », assure le DE du Collège-Lycée Filira

Comme annoncé précédemment, les examens nationaux (BAC, BEPC, CEE) se tiendront du 22 juillet au 1er août 2021 en Guinée. Ce calendrier a été publié cette semaine par les autorités en charge de l’éducation nationale ; et, il chamboulé la planification de préparation (achèvement des programmes d’enseignement, révisions,…) des enseignants et des élèves candidats à ces évaluations nationales. Mais, au Collège-Lycée Filira de Boké, ce calendrier est visiblement bien accueilli. Les programmes d’enseignement ne sont pas tout à fait terminés, mais les candidats au brevet d’étude du premier cycle (BEPC) disent être prêts à affronter les épreuves. Apparemment, ils s’étaient préparés à cette éventualité depuis le début de l’année scolaire.

Ce sont des élèves et des encadreurs très confiant que Guineematin.com a rencontré ce samedi, 03 juillet 2021, dans cet établissement solaire du secondaire à Boké. Moussa Koulibaly, élève de la 10ème année comprend et accepte ce calendrier des examens. Et, il assure qu’il est prêt pour le BEPC qui se tiendra du 26 au 29 juillet prochain.

Moussa Koulibaly, Candidat au BEPC

« Je suis déjà prêts pour le Brevet. Malgré le rapprochement, je ne trouve aucun problème. C’est vrai que l’annonce m’a surpris, parce que je m’attendais à 9 mois de cours ; mais, s’ils ont jugé nécessaire de diminuer un mois dans l’année scolaire, je suis d’accord parce qu’au mois d’août ça pleut beaucoup. Nos professeurs nous ont dit que les programmes sont terminés, donc on a rien à craindre », a-t-il indiqué.

Pour sa part, M’mah Hawa Keïta, candidate au BEPC, dit être très bien préparée. Et, elle est prête à tout moment de passer aux évaluations pour tenter de décrocher son ticket pour le lycée.

M’mah Hawa Keïta, candidate au BEPC

« Je suis une redoublante de l’année passée, donc je suis déjà prête pour l’examen. Depuis l’année passée je révisais,  je travaillais presque sur les mêmes exercices. Donc, je n’ai aucun problème, même si l’examen c’est toute suite », a-t-elle rassuré.

De son côté, Aïssatou Korka Diallo, une autre candidate au BEPC, bouillonne de finir avec le BEPC. Elle vit cette attente avec quelques inquiétudes, mais elle est confiante en sa capacité à décrocher haut la main le brevet.

Aïssatou Korka Diallo, Élève en 10ème Année

« Depuis l’ouverture, nos professeurs nous prévenaient, ils disaient souvent de réviser et de se tenir prêt à tout moment, car on pourrait anticiper les examens cette année, vu le retard dans l’ouverture des classes et les grandes pluies du mois d’août. Moi je me suis préparé conséquemment. J’ai vraiment envie de décrocher le Brevet. C’est vrai je suis inquiète, mais pas tellement », a-t-elle indiqué.

Au niveau de l’encadrement de cet établissement scolaire, les responsables sont confiants. Le directeur des études, Mady Dabo, soutient que tout est déjà mis en place pour le bon déroulement des examens.

Mady Dabo, principal du collège Filira

« Pratiquement je ne vois pas de problème dans le fait qu’ils ont rapproché l’examen. Actuellement, nous sommes à 90% dans l’exécution des programmes d’enseignement. Certains professeurs même ont bouclé les programmes. Et, ceux qui n’ont pas achevé, j’ai établi un programme pour eux, même après le brevet blanc ils viendront continuer à donner les cours jusqu’à éponger leur programme pour que les enfants se sentent à l’aise. Les enfants sont content ils ont le moral tranquille. Et au niveau de la direction nous les prenons en charge dans les révisions gratuitement ».

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tel: 628-98-49-38

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS