À l’occasion de son 7ème anniversaire, Guineematin.com, sacré meilleur site d’informations de la République de Guinée par le Djassa D’or, a lancé une nouvelle émission télévisée : La Grande Interview ! Et, comme tout premier invité, cette nouvelle émission a reçu Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Pendant plus d’une heure, celui qui trouble le sommeil du président Alpha Condé a accepté de répondre à toutes les questions qui lui ont été posées par les journalistes Nouhou Baldé et Bachir Sylla, ainsi que les plus pertinentes des téléspectateurs. Interrogé par exemple sur l’élan du régime Alpha Condé de ne faire libérer que les prisonniers politiques qui admettraient des « fautes » et demanderaient « pardon » au chef de l’État, Cellou Dalein Diallo a été on ne peut plus clair : « la capitulation n’est pas l’UFDG… ».

Pour le principal opposant guinéen, ce serait suicidaire de jouer à un tel jeu : « nous ne pouvons pas jouer le jeu d’Alpha Condé. En dehors de toute base égale, il arrête nos militants, mes collaborateurs. Ceux qui sont en liberté n’ont pas le droit de voyager. Nos locaux, mes bureaux, le siège sont fermés et occupés par l’armée. Vous voulez qu’on écrive pour demander pardon pour récupérer nos bureaux, nos droits de voyager, la libération de nos prisonniers politiques ? Ce sont des hommes politiques avertis qui sont en prison. Ils savent qu’ils sont victimes de l’arbitraire », a notamment indiqué l’opposant, en rappelant que quatre de ces prisonniers politiques ont déjà perdu la vie à la Maison centrale et que plusieurs autres y sont malades dont Abdoulaye Bah, ancien président de la délégation spéciale de Kindia.

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin