Un conflit domanial a éclaté ce lundi, 16 août 2021, dans la famille de Karamo Bangaly Kaba, le grand imam et inspecteur régional de la ligue islamique de Kankan. Et, c’est une portion de terre devant abriter la construction d’une  boutique derrière la concession de cet érudit qui a opposé les enfants du grand imam à ceux de son grand frère. La bagarre qui a éclaté entre les deux camps a fait un blessé, a appris le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Ce sont les fils d’une même famille qui se sont battus pour une portion de terre d’un mètre carré. Derrière l’étage du grand imam de Kankan, N’nah Kandjan Kaba (la femme d’un des frères de l’érudit) a commencé la construction d’une boutique ; mais, les travaux aurait été violemment stoppés par Kallou Kaba, un des fils du grand imam.

N’nah Kandjan Kaba, propriétaire de la boutique

« J’avais mon hangar ici bien avant même la construction de cet étage. Mais, avant, chaque soir, il me fallait faire rentrer les objets que je vends. Donc, j’ai demandé à mon mari de m’aider à remplacer le hangar par une boutique. Hier (dimanche), on a commencé la construction de cette boutique. Et, aussitôt, un des fils du grand imam est venu dire que son père lui a demandé de dire à mon mari de ne pas masquer la fenêtre de la cuisine au moment de l’élévation du mur de la boutique. Mon mari lui a dit que la fenêtre ne sera pas masquée. Mais, quand il s’est retourné, il est allé dire que son père a appelé mon mari, que ce dernier a refusé d’aller. Maintenant, Kallou Kaba, un autre fils de l’imam est venu me dire que son père a convoqué mon mari qu’il a refusé de partir. Je lui ai dit que ce n’est pas vrai. De toute façon, si c’est à cause du mur, je lui ai dit qu’il ne masquera pas la fenêtre. Du coup, il a dit qu’on ne va plus construire la boutique. Et, il a commencé à m’insulter. Ce matin, quand ils ont convoqué une réunion dans la grande famille, Kallou a menacé de tuer mon fils avec un couteau. De là-bas, il est venu ici avec ses talibés pour détruire la construction de la boutique qu’on a commencée hier » a expliqué N’nah Kandjan Kaba.

Cependant, en plus des injures et des menaces qu’il aurait proférées, Kallou Kaba aurait blessé son frère Moustapha Kaba. Il lui aurait assené un coup de tabouret à la tête.

Moustapha Kaba, victime

« Ce matin, les membres de la famille ont convoqué une réunion. Quand j’ai commencé à donner les explications, un des fils de Karamo Bangaly s’est levé pour proférer des injures. Et, il s’est jeter sur moi, on a commencé à nous bagarrer. Et, pendant ce temps, Kallou a pris un tabouret pour me taper sur la tête. C’est ce qui a provoqué ma blessure sur ma paupière. Le domaine qui fait l’objet de litige n’appartient ni au grand imam, ni à mon père, c’est pour toute la famille », a indiqué Moustapha Kaba.

Dans la famille du grand imam, personne ne souhaite commenter cette affaire. « S’ils ont parlé de l’autre côté (chez la famille du frère du grand imam), nous (la famille de l’imam) on ne se livrera pas à la presse », a lancé un de ses fils de l’imam Karamo Bangaly Kaba que nous avons interrogé.

Compte tenu de la délicatesse de cette situation très gênante pour la première autorité religieuse de Kankan, le chef de quartier Timbo (présent sur les lieux) a demandé aux journalistes de « quitter rapidement les lieux ».

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin