Rencontre avec le CNRD : « ils nous ont rassurés qu’ils seront du côté des hôteliers et tenanciers de bars et motels »

23 septembre 2021 à 7 07 49 09499
Simon Pierre Kalougui, détenteur du motel Africa aéroport

Après les fondateurs d’écoles privées et universités du pays, le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a reçu dans la salle de l’hémicycle du Palais du peuple, ce 22 septembre 2021, les détenteurs de bars, motels, hôtels et les responsables des agences de voyages et de tourisme,  pour échanger sur la feuille de route à mettre en place en vue d’une transition inclusive et apaisée.

Simon Pierre Kalougui, détenteur du motel Africa aéroport, au sortir de la rencontre, a soutenu au micro de Guineematin.com, que les autorités sont de leur côté pour relever le secteur de l’hôtellerie et du tourisme, fortement éprouvé par la pandémie du Covid-19.

« Nous avons rencontré le Colonel Mamady Doumbouya qui nous a rassurés qu’il sera de notre côté pour que nos locaux puissent bien fonctionner. La levée du couvre-feu et la sécurité de nos locaux, de nos agents et clients ont été les principaux points discutés avec les autorités du CNRD. Ils nous ont donnés un numéro vert le « 100 » pour alerter en cas de bavure ou d’attaque dans nos locaux ou sur nos agents et clients par qui que ce soit. La vaccination aussi a été discutée. Il a demandé aux gens de se faire vacciner massivement pour permettre aux autorités de d’examiner la question de la levée du couvre-feu. Je pense que nous allons tous participer à la sensibilisation », a dit ce tenancier de motel.

Simon Pierre Kalougui, détenteur du motel Africa aéroport

Simon Pierre Kalougui, à l’image de nombreux Guinéens, dit avoir accueilli le changement de régime intervenu le 5 septembre avec soulagement.

« Ce fut pour nous, une véritable délivrance. Nous soutenons le CNRD et nous allons aider le Colonel Mamady Doumbouya et son équipe pour le bien de notre pays. Nous voulons que le pays sorte enfin de cette mauvaise situation de division, de haine, d’exclusion et je ne sais quoi pour se développer. Dieu va bénir le CNRD pour ce coup de grâce. Nous appelons nos compatriotes à aider ces jeunes à réussir la transition », a plaidé cet acteur hôtelier.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : 628 28 98 45

Lire

Victoriano Cuervo, DG de Palm Camayenne : « nous attendons à ce que le CNRD trouve des solutions à nos problèmes »

23 septembre 2021 à 7 07 37 09379
Victoriano Cuervo, Directeur général Palm Camayenne

Comme annoncé précédemment, les tenanciers des bars, hôtels, motels, bars et restaurants ont été reçus au palais du peuple hier, mercredi 22 septembre 2021, par le CNRD (la junte militaire au pouvoir actuellement en Guinée). Ces acteurs ont sollicité la levée du couvre-feu et la réouverture des lieux de loisirs. Mais, Victoriano Cuervo, Directeur général Palm Camayenne, les problèmes majeurs de l’Hôtellerie et de la restauration n’ont pas été évoqués dans la salle.

« Il y a eu beaucoup d’intervenants et c’est vrai que nous avons tous la même problématique. Donc, on a pu exprimer nos problèmes majeurs aujourd’hui dans le secteur de l’hôtellerie ; et, il est évident que nous attendons une réaction de leur part (les autorités). Nous savons que ce sont des problèmes majeurs qui sont là depuis longtemps; mais, avec le changement du gouvernement et l’arrivée du CNRD au pouvoir, nous nous attendons à ce qu’ils (le CNRD) trouvent des solutions à nos problèmes. Et, je tiens surtout à attirer l’attention sur le bon état d’esprit lors de la concertation. Pour nous, c’est déjà une chose d’être là et partager nos problèmes au quotidien. Nous sommes très satisfaits de ce qui s’est passé et nous attendons une suite favorable à nos demandes. 

Il y en a eu pas mal de demandes ; mais, il y a un problème majeur, c’est le couvre-feu qui affecte partout le secteur de l’hôtellerie et la restauration. Nous sommes conscients de la problématique, parce qu’il y a une crise sanitaire, mais il faut bien l’aborder. Donc, nous ne demandons pas une levée du couvre-feu, c’est impossible parce que c’est pour des raisons sécuritaires et sanitaires, mais un allègement qui sera fait de façon progressive. Ce sont des problèmes majeurs que nous avons évoqués aujourd’hui. Après,  nous aurons l’opportunité de faire un mémorandum pour bien détailler nos problèmes. Je crois que monsieur le président de la République a bien compris ces problèmes majeurs et nous attendons une réaction de sa part. Nous l’encourageons à prendre des mesures dans les prochains jours ou semaines, parce que c’est un moment important pour nous pour pouvoir se relancer, pour pouvoir décoller un peu l’activité. Parce que c’est l’un des secteurs les plus touchés par rapport à la crise sanitaire, mais aussi par rapport à la crise sociopolitique que ce pays a vécu depuis des longues années », a indiqué Victoriano Cuervo.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Lire

Amélioration du système éducatif : ce que propose Abdoulaye Hady Diallo (école La Plume)

23 septembre 2021 à 7 07 20 09209
Abdoulaye Hady Diallo, administrateur général du complexe scolaire La Plume

Quels sont les problèmes qui assaillent le système éducatif guinéen ? Que faut-il faire pour les résoudre ? Ce sont les questions qui étaient au centre de la rencontre entre le colonel Mamadi Doumbouya et les fondateurs des écoles et universités privées du pays. Rencontre qui s’est tenue ce mercredi, 22 septembre 2021, dans le cadre des concertations nationales engagées par le comité national du rassemblement pour le développement (CNRD).

Présent à ces échanges, l’administrateur général du complexe scolaire La Plume, Abdoulaye Hady Diallo, a interpellé les nouvelles autorités sur certains aspects qui, selon lui, permettront d’améliorer la qualité du système éducatif guinéen. Il s’agit notamment de réadapter les programmes d’enseignement, assurer la formation des formateurs et mettre un accent sur la rigueur dans les écoles.

« Au cours de cette rencontre, les fondateurs ont exprimé d’abord la reconnaissance des écoles privées qui sont pourvoyeurs d’emploi et qui forment l’élite de demain. Nous avons évoqué la question des subventions puisqu’il faut le dire, les écoles privées ne reçoivent pas de subventions de la part de l’Etat. Il y a aussi l’inadéquation entre les formations requises ou qu’on donne dans ces écoles et les besoins sur le marché.

Donc, il est temps que les nouvelles autorités prennent conscience de cet état de fait et ensemble avec les formateurs et les fondateurs, qu’on prenne des dispositions pour régler cela. Il y a un autre volet encore très important qui a été évoqué, c’est la formation des formateurs. Aujourd’hui, tout le monde parle des examens. C’est bien facile de s’attaquer aux examens, à leur organisation, aux résultats et aux taux d’admission.

Mais qui forme ces enfants avant qu’ils n’aillent aux différents examens ? Pour résoudre ce problème, il faut de la rigueur. Aujourd’hui, ce qui n’existe presque pas dans beaucoup d’écoles. Moi par exemple, dans mon école,  on a compris ça avant qu’elle ne soit mise en place. C’est pourquoi aujourd’hui, dans mon école, le complexe scolaire La Plume, si vous envoyez votre enfant, même si vous avez des milliards, je vous dirai de retenir ces milliards jusqu’à ce que je sache le niveau réel de l’enfant.

Et si je vous propose un niveau pour l’enfant et que ce niveau ne vous plaît pas, vous pouvez prendre votre argent et aller inscrire votre enfant dans les écoles qui regardent l’argent et non le niveau de l’enfant. Tout ça, c’est parce que nous encadreurs et formateurs, nous n’avons pas droit à l’erreur.

Qui joue avec la formation de l’enfant, joue avec l’avenir de la nation. Donc, nous avons de l’espoir que le colonel Mamadi Doumbouya fera de son mieux pour améliorer la qualité du système éducatif guinéen », a dit Abdoulaye Hady Diallo, administrateur général du complexe scolaire La Plume.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com 

Tel: 622919225

Lire

Kaba Keïta, DG du Grand Hôtel de Conakry ‘’Casino’’ : « le colonel Mamadi Doumbouya inspire vraiment la confiance »

23 septembre 2021 à 7 07 16 09169
Kaba Keïta, Directeur Général de Grand hôtel de Conakry, Casino

« On a beaucoup d’espoir. » C’est avec ces mots et bien d’autres encore que le directeur Général de Grand hôtel de Conakry Casino est sorti de l’hémicycle où le CNRD s’est entretenu ce mercredi, 22 septembre 2021, avec les tenanciers des bars, hôtels, motels, bars et restaurants de Guinée. Kaba Keïta a visiblement été séduit par le sens de l’écoute et la franchise du colonel Mamadi Doumbouya (le président du CNRD). En tous les cas, il scintillait d’espoir, alors qu’aucun engagement concret visant à satisfaire les préoccupations des tenanciers n’a été pris par le chef de la junte.

Kaba Keïta, Directeur Général de Grand hôtel de Conakry, Casino

« C’est un sentiment de satisfaction après cette rencontre. Le président nous a écoutés, on a vu que c’est quelqu’un qui a le sens de l’écoute et il est très attentif. Ça nous a honorés à plus d’un titre, il (le colonel Mamadi Doumbouya) nous a donné beaucoup d’espoir. Il a dit qu’il ne va pas laisser le secteur mourir à petit feu, qu’il tiendra compte de tous les memos que nous allons lui faire parvenir et nous accompagner dans le processus pour le bien-être de la République de Guinée. On a beaucoup d’espoir. Il faut que tout le monde sache que ce monsieur là (le colonel Mamadi Doumbouya) inspire vraiment la confiance et qu’il faut l’accompagner dans ce processus », a indiqué Kaba Keïta.

Kaba Keïta, Directeur Général de Grand hôtel de Conakry, Casino

Mohamed Guéasso Doré pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59

Lire

Sékou Camara, PDG du bar 911 de Nongo : « On espère que le président prendra des décisions satisfaisantes »

23 septembre 2021 à 7 07 08 09089

De la satisfaction et de l’espoir, ce sont les sentiments exprimés par Ibrahima Sory Sékou Camara, président directeur général du bar 911 de Nongo et chargé de communication de l’association guinéenne des tenanciers, au sortir de la rencontre entre le colonel Mamadi Doumbouya et les propriétaires des bars, motels, hôtels, restaurants et boîtes de nuit.

Comme indiqué dans nos précédentes dépêches, cette rencontre s’est tenue hier, mercredi 22 septembre 2021, dans le cadre des concertations nationales en cours. Il se dit satisfait de l’attention que le président du CNRD a accordée à leurs préoccupations et espère qu’il va prendre des décisions leur permettant de reprendre normalement leurs activités. Des activités paralysées par les restrictions prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Ibrahima Sory Sékou Camara, Président Directeur Général du Bar 911 de Nongo

« Nous avons porté notre message auprès du président de la République. On a pu citer les maux dont nous souffrons dans notre secteur. On leur a aussi exposé nos attentes par rapport à tout ce que nous vivons actuellement. Nous avons souhaité la reprise de nos activités, parce que vous savez que la majeure partie des night-clubs sont fermés, mais aussi, la levée du couvre-feu ou au moins son allègement.

Le colonel a dit qu’il va se référer à l’ANSS (l’agence nationale de sécurité sanitaire) avant de prendre une décision. C’est une grande fierté pour nous d’être reçus par le président de la République. C’est une première depuis la création de notre structure. On l’a trouvé ouvert et attentif à nos demandes. On espère qu’il prendra des décisions qui pourront nous aider à sortir de cette situation », a dit M. Camara.

Mohamed Guéasso Doré pour Guineematin.com 

Tel : +224 622 07 93 59

Lire